L'Armée du Salut grandement vandalisée à Sherbrooke 37hasn2hkh3

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le reportage de Jean-Francois Poirier.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les locaux de L'Armée du Salut de Sherbrooke, situés sur la rue Wellington Sud, ont été la proie d'un vandale jeudi soir. Au total, neuf vitrines du magasin ont été fracassées par des roches lancées par une personne.

« Nous avons reçu un appel tard jeudi soir pour nous dire qu'il y avait un problème. Rendus sur place, on a vu qu'il y avait neuf vitrines de fracassées. C'est quelqu'un qui a lancé des roches. C'est un passant qui a vu qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas avec quelqu'un qui a averti les policiers qui ont été dépêchés sur les lieux pour intercepter cette personne », explique la directrice de l'endroit, Anne-Marie Racicot.

Une des roches lancées dans les vitrines de l'Armée du Salut de Sherbrooke. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une des roches lancées dans les vitrines de l'Armée du Salut de Sherbrooke.

Photo : ICI Estrie/Martin Bilodeau

Un homme de 39 ans a été arrêté. « Le suspect est connu pour des problèmes de santé mentale. Il a été conduit au CHUS », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

La directrice de l'organisme a été sur place jusqu'à 2 h, vendredi matin, pour sécuriser les lieux. « Ce sont de grosses vitrines. Il y a énormément de dégât à ramasser. La vitre, quand ça casse, ça fait plein de petits morceaux. Il y a beaucoup de travail à faire » raconte Mme Racicot.

Ce n'est pas la première fois que L'Armée du Salut est victime de vandalisme, mais c'est la première fois que les dommages sont de cette ampleur. Heureusement, l'organisme est assuré pour ce genre d'incident.

L'Armée du Salut Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : ICI Estrie/Mélissa Fauteux

Le magasin est fermé pour la journée, mais les services alimentaires sont toutefois maintenus. Avant d'ouvrir à nouveau le commerce, la direction doit s'assurer que les lieux sont sécuritaires. « On en saura plus d'ici la fin de la journée vendredi », soutient la directrice.

Chaque soir, la soupe populaire dessert une centaine de personnes à L'Armée du Salut.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !