Sélectionner une page
  • Langue

  • Vous connaissez peut-être Ani kuni, la célèbre berceuse iroquoise… En réalité, il ne s’agit pas d’une berceuse ni d’un chant iroquois, mais d’un chant de lamentation venant des plaines de l’Ouest américain, d’origine Arapaho, extrait du Ghost Dance nommé « Ani’qu ne’chawu’nani' ». Le mystère règne encore sur la façon dont ce chant a fait son chemin des Plaines de l’Ouest jusqu’au Québec, pour devenir un élément important du répertoire folklorique, chanté autour d’un feu et dans les écoles depuis la première moitié du 20e siècle… On sait toutefois que c’est Madeleine Chartrand qui l’a rendu populaire: en 1973, elle enregistre la chanson en vinyle, qui se vendra à travers le monde en France, Allemagne, Espagne, Grèce, Bolivie et même au Ghana.

    Retour