AccueilLe garsLa filleÉmissionsActivitésLe monde
 

Cette semaineÉpisodes précédentsBonbonsMusiqueÉquipes Télé et Internet




 

L’origine

Comment est né Un gars, une fille…

L’origine des succès est parfois bien étrange… En 1996, le « talk-show » Besoin d’amour qu’animait Guy A. Lepage est retiré de l’écran. Ce dernier propose donc à son producteur de récupérer les capsules d’humour sur le thème du couple qui étaient diffusées avant les pauses publicitaires.

« Je me suis amusé à mettre bout à bout des scènes que je n’avais pas utilisées pour le montage de cette émission. Elles n’avaient aucun lien les unes avec les autres, mais je me suis rendu compte qu’en laissant un espace entre elles, elles se suffisaient. Le concept Un gars, une fille était né. », raconte Guy A. Lepage.

La naissance

Une grande histoire d’humour

C’est en 1997 que le concept original créé par Guy A. Lepage voit le jour au Québec. Dès les premières diffusions, Un gars, une fille suscite un vif intérêt chez le public et dans les médias. L’attachant couple formé par Guy A. Lepage et Sylvie Léonard obtient la faveur des téléspectateurs qui suivent leurs aventures durant plus de 8 ans. Succès phénoménal, l’émission récolte 24 Prix Gémeaux et 6 Félix, marquant l’histoire de la télé québécoise.

La recette du succès

Tournées dans des décors réels, les saynètes d’une durée de 40 secondes à une minute sont captées par une seule caméra en plan séquence. Au montage final s’ajoutent des effets musicaux, des zébrures et un habillage infographique créés spécifiquement pour chacun des trois blocs de l’émission. À toutes les étapes de la production (caméra, costumes, location, musique, zébrure et le reste), une toute petite équipe travaille sans relâche pour créer un produit à l’écran peaufiné et succulent.