English Plus

Les personnages

« Retour

Angelina Bushueva

Lieu : Union Soviétique

Crédit : Angelina Bushueva/Perm Memorial Centre

Née le 19 mars 1936 à Perm, en république russe. Ses parents étaient natifs de la même région.

Angelina fait très tôt l’expérience de la répression stalinienne, puisque son père est arrêté comme traître à la patrie en 1937. Son père sera exécuté en janvier 1938. La famille n’a accès aux dossiers et ne connaît la vérité qu’en 1991. L’année 1938 voit également l’arrestation de la mère d’Angelina comme traître à la patrie. Cet événement entraîne l’éclatement de la famille Bushueva. La mère est condamnée aux travaux forcés dans une colonie pour femmes. De plus, elle ne peut garder avec elle que son plus jeune enfant, un fils, qui vient de naître. Ses deux filles, Nelly et Angelina, sont séparées et placées dans des orphelinats. C’est la grand-mère d’Angelina qui réussira à retrouver les deux petites filles, à les extraire des orphelinats et à les élever.

En 1943, la mère est finalement libérée et peut retrouver ses filles. La même année, elle décide de déménager toute sa famille au Kazakhstan, loin du front et de la guerre. Ce n’est qu’en 1946 que la famille pourra quitter le Kazakhstan et revenir à Perm. À son retour à Perm, Angelina intègre l’organisation des Pionniers (organisation des petits enfants de Lénine).

C’est de cette époque que date le réveil d’Angelina face à la réalité qui l’entoure. Elle parle du bien-être que lui procure l’appartenance à l’organisation des Pionniers, tout en décrivant avec amertume la pauvreté extrême dans laquelle elle et sa famille vivaient. À la fin de ses études, en 1951, elle intègre un emploi comme secrétaire au sein du Komsomol, le mouvement des jeunes communistes. Durant toute sa vie, Angelina, pour s’assurer de décrocher un emploi ou un stage de perfectionnement, passera toujours sous silence le sort qui fut réservé à ses parents. Elle préférera dire que son père est mort de ses blessures durant la guerre et que sa mère a été évacuée loin du front. En 1970, lors d’un voyage en Pologne, la rencontre de Polonais et d’Occidentaux lui fait découvrir de nouvelles idéologies et c’est à cette époque qu’elle commence à rejeter l’idéologie communiste, quoique secrètement, car elle craint toujours des représailles. Ce n’est qu’en décembre 1991, avec l’effondrement de l’URSS et la disparition du régime communiste, qu’Angelina Bushueva peut finalement s’exprimer librement.

Angelina Bushueva vit toujours dans la petite ville de Perm, à 1400 kilomètres à l’est de Moscou.

Visionner les épisodes

À l'ombre de la peurVisionnez le 1er épisode À l'ombre de la peur Une guerre des nerfs<Visionnez le 2e épisode Une guerre des nerfs Une brèche dans le murVisionnez le 3e épisode Une brèche dans le mur Guerre des motsVisionnez le 4e épisode Guerre des mots

Rester connectés