Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
La saison est maintenant terminée.
Merci d'avoir été des nôtres.

Judith Lussier : les dieux de la parole

Avec l’essai On ne peut plus rien dire : le militantisme à l’ère des réseaux sociaux, Judith Lussier propose sa définition de ce qu’elle appelle les « guerriers de la justice sociale », ces internautes qui s’indignent haut et fort. Bien qu’elle y décrie des traits de caractères violents, paternalistes ou moralisateurs, elle se réjouit que l’avènement des réseaux sociaux ait forgé un espace libre où l’on pousse plus loin la réflexion sur des enjeux de société. La chroniqueuse au journal Métro a elle-même goûté aux affres de la rectitude, qui l’ont conduite à prendre une pause en 2017 pour se remettre de la hargne dont elle était victime. On peut certes tout dire, mais il vaut parfois mieux se garder une petite gêne!

  • Le livre On peut plus rien dire sera en librairie à compter du 20 mars.
  • Au-delà des limites, un livre sur l'histoire des sports exercés en fauteuil roulant, paraîtra le 27 mars. Il est écrit par Judith Lussier en collaboration avec Donald Royer. Chantal Petitclerc en signe la préface.
  • Le 8 avril, Judith Lussier animera un spectacle-bénéfice avec Lydia Képinski et Safia Nolin au Lion d'Or, à Montréal, pour l'Astérisk, un lieu bienveillant pour les jeunes LGTBQ+.
  • Judith animera un autre spectacle-bénéfice avec entre autres Charlotte Cardin et Safia Nolin, le 8 mai, au Théâtre Paradoxe, à Montréal. Les profits seront versés à l'Auberge Madeleine, un lieu d'hébergement pour femmes itinérantes.
  • Elle participe à l'émission ALT, sur la chaîne Vrak.tv, diffusée le mercredi à 18 h 30.
  • Elle tient une chronique dans le journal Métro.

Segments

La saison est maintenant terminée.
Merci d'avoir été des nôtres.

Médias sociaux

Instagram


  • photos

  • membres
Suivre