•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le gala est terminé.
Merci d'avoir été des nôtres.

Animatrice - Soirée des artisans et du documentaire

L'animatrice habillée de noir sur un fond noir.

Chantal Lamarre

Comédienne maniant l’humour avec un style unique, animatrice efficace à la répartie hilarante, Chantal Lamarre a une vaste culture qui la rend tout à fait polyvalente. Diplômée en art dramatique de l’Université du Québec à Montréal en 1984, Chantal Lamarre se distingue immédiatement comme actrice comique dans plusieurs émissions populaires, dont Rock et Belles Oreilles, 100 limites et La petite vie, en plus d’évoluer pendant une dizaine d’années dans la LNI. Elle révèle aussi son talent dramatique dans Les héritiers Duval, Watatatow et Virginie, sans délaisser la comédie avec Caméra café et Les Boys.

Avec sa culture éclectique et ses talents de vulgarisatrice, elle devient rapidement une chroniqueuse de premier choix, participant notamment au talk-show Le grand blond avec un show sournois, et surtout, à Infoman. Au fil des ans, elle se distingue dans Les trois mousquetaires, Les lionnes, Les dieux de la danse et C’est juste de la TV, en plus d’animer ou de coanimer les émissions Tout le monde tout nu!, À table! et On passe à l’histoire, entre autres.

Son expérience la mène naturellement à la radio, comme collaboratrice à On n’est pas sorti de l’auberge, Les bronzés font de la radio, et comme animatrice des émissions Près de chez vous et Cocktail sous la couette.

Artiste de tous les talents, elle brille sur les planches, notamment dans Tanguy et Les nonnes. Elle met en scène des spectacles d’humour, dont Un gars, c’tun gars, d’Alex Perron, qui lui vaudra l’Olivier de la meilleure mise en scène en 2010, et elle touche également au documentaire avec Madame revient de loin, qu’elle conceptualise, élabore et anime avec sa grande complice des Galipeau’s, Sylvie Dumontier.

Le gala est terminé.
Merci d'avoir été des nôtres.

Médias sociaux

Radio-Canada vous suggère