Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
ICI Télé
tous les soirs 19 h HA

Les héros du sport

Les h�ros du sport

  • Les quatre soeurs Couture, Sophia, Sarah, Samantha et Selena prennent la pose dans le gymnase du club Unigym

    De la gymnastique, les soeurs Couture en mangent!

    Il n'est pas rare de trouver des duos ou des trios de frères ou de soeurs dans le monde du sport. Mais avez-vous déjà rencontré un quatuor familial? Ils sont moins fréquents et, pourtant, le club Unigym de Gatineau peut se vanter d'en avoir un! Les soeurs Couture, âgées de 7 à 11 ans, pratiquent toutes la gymnastique à un niveau élevé.

  • Les héros du sport

    Soumettez votre candidature!

    Persévérance, courage et exploits... votre parcours d'athlète est hors du commun et se démarque? Au delà de la performance, nous voulons connaître et partager vos histoires!

  • Un jeune homme pose pour la caméra devant un but de soccer

    Sortir de sa coquille, un arrêt à la fois

    Lorsqu'il foule l'herbe du terrain de soccer, Tyler David devient plus confiant. Sa démarche change et cette timidité qui le freine lorsqu'il doit parler devant sa classe ou aborder un étranger le quitte. Quand il s'installe entre ses poteaux, il devient le gardien de but qui rêve de faire carrière dans le sport professionnel.

  • Daniel Legros pendant un entraînement d'une équipe de football

    Les semaines de fou de l'entraîneur Daniel Legros

    Il est 16 heures, un mardi, à Cornwall. Un enseignant dirige une équipe de basketball dans un match scolaire, en remplacement d'un collègue. Juste après cette rencontre, vers 17 heures, il sera derrière le banc de son équipe junior, les Dragons de l'Héritage. Sa soirée ne fait que commencer... tout de suite après, il se rendra rapidement sur un terrain de football, tout près, pour un entraînement. Bienvenue dans l'horaire de fou de Daniel Legros.

  • Une femme avec une casquette regarde au loin

    Une femme sur les lignes de côté : devenir entraîneuse de football

    Avec sa casquette sur la tête et son sifflet autour du cou, Sonia Rodi enseigne discipline, rudesse et technique à un groupe d'enfants gatinois qui s'initient au football. Une femme parmi les hommes, une anomalie dans un monde typiquement masculin. Elle n'a toutefois pas de temps à consacrer aux regards inquisiteurs. Elle est trop occupée à devenir la meilleure entraîneuse de football possible.

  • Marc Smith et ses amis prennent la pose.

    De mauvais nageur à Ironman en 10 mois

    Les pieds dans le sable humide, Marc Smith attendait impatiemment le départ de son premier Ironman, au petit matin du 20 août 2017. Il s'apprêtait à nager 3,8 km dans un lac, alors que 10 mois plus tôt, il peinait à enchaîner les longueurs en piscine.

  • Tatyanna Goyette à l'entraînement

    À six dixièmes de seconde de son rêve

    Lorsqu'elle plonge dans la piscine, Tatyanna Goyette garde un oeil sur le fil d'arrivée et l'autre sur le chronomètre. La nageuse de Hawkesbury s'entraîne avec des dixièmes et des centièmes de secondes en tête, dans l'espoir de participer un jour aux essais olympiques.

  • L'arbitre Alain Dutrisac serre la mains des joueurs après un match de soccer mixte à Gatineau

    Alain Dutrisac, le sympathique arbitre de soccer

    Si vous cherchez Alain Dutrisac, vous avez de bonnes chances de le trouver, de septembre à mai, au Complexe Branchaud-Brière de Gatineau. Plusieurs fois par semaine, l'arbitre de 59 ans supervise des matchs de la Ligue de soccer 2L.

  • Sophie LeVasseur debout devant un but de hockey

    Jouer comme une fille… au hockey masculin

    Avec les tresses qui dépassent de son masque de gardienne de but, Sophie LeVasseur est facile à repérer sur la patinoire. Elle est la seule fille des Royal Knights de Canterbury à Ottawa et une des deux représentantes féminines de sa ligue. Devant son filet, elle prouve qu'elle peut faire un aussi bon travail que les garçons... ou même mieux.

  • Jérémie Venne et Jason Dunkerley courent aux Championnats du monde de para-athlétisme à Londres

    Être les yeux d’un coureur

    Juillet 2017. Jérémie Venne prend position sur la ligne de départ du stade olympique de Londres. Lorsque son nom est annoncé dans les haut-parleurs, il salue la foule, puis échange quelques mots avec le coureur à ses côtés, Jason Dunkerley. Au cours des 4 minutes et  13 secondes suivantes, il sera ses yeux vers la médaille d'argent.

ICI Télé
tous les soirs 19 h HA

Médias sociaux