•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du fumier humain dans les champs

Du fumier humain dans les champs

Les boues d'épuration de certaines municipalités et industries servent d’engrais dans les champs. Souvent offertes gratuitement, voire payées, ces boues représentent un gain économique majeur pour les agriculteurs et une baisse notoire des émissions de gaz à effet de serre, par l’évitement de leur enfouissement. Ces avantages ne font aucun doute, mais leur utilisation soulève tout de même de nombreuses questions.

Dans l'État du Maine, des agriculteurs commencent à utiliser les boues d'épuration dans leurs champs dans les années 80. Mais aujourd'hui, ils sont aux prises avec l'héritage toxique des ces matières. D’ailleurs, en août dernier, le Maine est devenu le premier État américain à bannir l’épandage des boues d’épuration après avoir découvert qu’elles étaient contaminées par des produits chimiques éternels. Ici, le ministère de l'Environnement commence un projet de recherche pour identifier ces contaminants.


Rectificatif : À 10 min 55 secs, nous aurions dû dire : « Juste de l'autre côté de la frontière, dans l’État du Maine, le gouvernement a découvert des terres contaminées par des produits chimiques dits éternels, des PFAS, suite à des épandages de boue, au point d’en interdire la pratique. » Le reportage mentionnait que le gouvernement du Maine avait découvert « des centaines de terres contaminées », ce qui était exact au moment de la diffusion de notre reportage en novembre, mais ce nombre était moins élevé au moment où le projet de loi au Maine a été adopté, en avril 2022.


journaliste : Carine Monat

réalisatrice : Geneviève Brault

Reportages