Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
aussi sur ICI tou.tv
samedi
18 h HA
Rediffusion

Prix de la viande rouge en 2014 : un sommet

Le boeuf canadien
Le marché européen est désormais accessible aux producteurs de boeuf canadien.


Ici comme aux États-Unis, le prix payé aux producteurs de bœuf et de porc atteint des sommets en 2014. Au Canada, en tenant compte du taux d’inflation, il faut remonter au milieu des années 1990 pour un prix aussi élevé. Dans le bœuf, le prix record date des années 1980. La viande de porc et de bœuf est transigée dans un marché libre. Le prix est fixé à la bourse de Chicago. Force du dollar, mauvaises météos, maladies dans les troupeaux, autant de conditions responsables de ces prix record.

Dans le porc, la dévaluation du dollar canadien en 2014 explique en bonne partie cette hausse du prix payé aux éleveurs. Aussi, aux États-Unis, l’épidémie de la diarrhée épidémique porcine, la DEP, qui a tué plus de sept millions de porcelets, a réduit le nombre de porcs disponibles à l’engraissement.

Dans le bœuf, aux États-Unis, en 2014, c’est le déséquilibre entre l’offre et la demande. Le cheptel bovin américain est à son plus bas d’abord en raison des sécheresses qui s’abattent sur plusieurs régions d’élevage dans le sud du pays, entre autre le Texas. Aussi, début 2014, la sécheresse a maintenu le prix des grains très haut. Mais la réduction du nombre de têtes a incité les Américains à acheter le bœuf canadien pour garnir leurs parcs d’engraissement.

Tableau du prix au détail du jambon aux É.-U.

Cette flambée des prix à la ferme se répercute à l’épicerie. Au Canada, la hausse du prix de la viande au détail varie de 12 à 17 %. Et cette estimation pourrait être revue à la hausse. Aux États-Unis, le prix du jambon bat des records. En octobre 2014, le kilo de jambon coûtait 17 % de plus que l’an dernier. Et par rapport à 2010, c’est une véritable flambée des prix.

L’embellie des prix payés permet aux producteurs de porc et de bœuf de sortir la tête de l’eau, eux qui viennent de traverser plusieurs années difficiles. Mais après les sommets des prix de 2014, les prévisions annoncent déjà pour 2015 un recul. Les éleveurs de porc et bœuf recevront moins pour leurs animaux vendus.

aussi sur ICI tou.tv
samedi
18 h HA
Rediffusion
  • ICI Radio-Canada télé
    dimanche 12 h 30
  • ICI RDI
    samedi 18 h
  • ICI Explora
    mercredi 19 h

Radio-Canada vous suggère

  • Explora

    ICI Explora

    Plongez dans les mondes fascinants de la santé, l’environnement, la nature et la science. ICI EXPLORA prouve que l’on n’est jamais trop curieux.

  • Charles Tisseyre

    Découverte

    Le rendez-vous des téléspectateurs curieux de voir comment la science dans toutes ses dimensions s’incarne dans la vie quotidienne.

  • Sophie-Andrée Blondin

    Bien dans son assiette

    Ce magazine traite avec autant d'originalité que d'à-propos de tous les sujets touchant l'agriculture et l'alimentation.

  • Alain Crevier

    Second regard

    Le reflet fidèle des grands courants spirituels qui inscrivent l’être humain dans son univers.

Médias sociaux