Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
La saison est maintenant terminée.
À revoir sur ICI Tou.tv

Épisode du mercredi 17 mai 2017

ISABELLE LACASSE

La route des clochers

Le Québec compte 8000 des 10 000 cloches de bronze de toutes les provinces. Dans son livre Les cloches d’église du Québec, François Mathieu met en valeur ce patrimoine culturel.

On surnomme Montréal « la ville aux cent clochers ». Montréal attire de plus en plus de visiteurs à l’intérieur de ses lieux de culte. Dans le guide Montréal, un patrimoine religieux à découvrir l’auteure Siham Jamaa propose onze circuits inspirants.

La MRC de Bécancour propose un circuit culturel et touristique de 150 km. La Route des clochers ouvre les portes de dix magnifiques églises.

Isabelle et Pascale font du tir au poignet.
Qui est la plus forte? Photo : Radio-Canada/LisaMarie Noel


PASCALE LÉVESQUE

Le tir au poignet

Le bras de fer ou le tir au poignet n’est qu’un jeu, pour certains, utile pour connaître qui est le plus fort. Mais pour d’autres, c’est un véritable sport de compétition. D’ailleurs, le samedi 20 mai, se tiendra à Saint-Jean-sur-Richelieu le championnat provincial organisé par l’Association les bras de fer du Québec.

À compter de ce soir, la série documentaire Bras de fer est une incursion dans l'univers fascinant du tir au poignet, sur les ondes de Ztélé.

VINCENT BOLDUC

Pourquoi est-ce difficile d’arrêter de fumer: petit traité de compassion pour les fumeurs

Depuis des décennies, nous savons que le tabac tue. Au Québec, le tabac est responsable d'environ 10 400 décès par année, ce qui représente un décès sur six.

Le tabagisme réduit l’espérance de vie de 10 ans, en plus de diminuer la qualité de vie. 18% des Canadiens de 12 ans et plus sont des fumeurs.

Il est difficile de cesser de fumer. Le tabac n'occasionne pas seulement une dépendance physique. Il engendre également une dépendance psychologique, qui agit sur la façon de penser et le comportement.

Il s’agit d’une drogue à renforcement : les fumeurs veulent leur cigarette, peu importe ses effets dommageables. Même si le sevrage est parfois éprouvant, les symptômes ressentis sont le signe que l’organisme est en train de se « refaire une santé ». Les fumeurs n’éprouvent pas tous les mêmes symptômes et certains n’en observent absolument aucun.

DAVID DESJARDINS

Les disparitions d’enfants : ce qu’on ne dit pas tout le temps

Le 25 mai prochain, ce sera la Journée internationale des enfants disparus. Depuis l’avènement des nouvelles en continu et des réseaux sociaux, notre rapport au crime a changé. Nous y sommes très exposés et les médias s’en servent comme d’un efficace levier pour nous attirer, parce que l’horreur nous révulse et nous fascine en même temps.

La hantise que se reproduise le drame de Cédrika Provencher contribue notamment à attiser cette peur.

Dans les sondages effectués auprès de la population, il y a une bonne part de celle-ci qui croit d’ailleurs que la criminalité augmente. Or, c’est l’inverse qui se produit, et depuis la fin des années 1980, la criminalité baisse de manière constante, d’environ 2 % par année au Québec. Par exemple, les homicides sont 50 % moins nombreux aujourd’hui qu’il y a 25 ans.

Or, quand on parle de 6800 enfants disparus, en 2015, au Québec, il faut comprendre qu’une infime minorité de ce chiffre constitue des enlèvements, et que la presque totalité de ces enfants vont retrouver leur famille.

Au Québec, le dernier cas où un rôdeur anonyme s’est sauvé avec un enfant remonte à 2008. De plus, le système de l’alerte Amber fonctionne très bien.

Au Québec, tous les enfants ont été retrouvés lorsqu’ils ont été signalés à l’aide de cette alerte. La vigilance et les systèmes mis en place par les forces de l’ordre font que le monde est plus sécuritaire qu’autrefois.

Notre chroniqueur David Desjardins plaide donc qu’il faut rester vigilant, mais qu’il faut aussi porter une attention à la peur qui contamine nos enfants, de plusieurs manières, en les privant de jouer librement dehors, en évitant de les faire marcher jusqu’à l’école, et en leur interdisant, de manière générale, de prendre leurs aises dans un monde qui, somme toute, est considérablement plus sécuritaire que lorsque nous étions jeunes.

Suggestion de lecture de David Desjardins :

RAED HAMMOUD

Hommage à Harry Benson et la bataille d’oreillers des Beatles (pillow fight)

On le surnomme le « champion des photojournalistes » : Harry Benson. En 65 ans de carrière, il cumule plus de victoires que tous ses adversaires.

Harry Benson est Écossais. Il est né en 1929 à Glasgow. Il a 87 ans aujourd’hui. Il y a quelques jours, le Centre international de la photographie lui a remis un prix pour couronner sa carrière exceptionnelle.

Photographe pour les Beatles, entre autres, il prendra cette fameuse photo de la bataille d’oreillers du groupe mythique en 1964, à Paris. Harry Benson a été de tous les événements, avec toutes les personnalités du monde : Frank Sinatra, Michael Jackson, Martin Luther King, les Clinton, Donald Trump, Elizabeth Taylor, Amy Winehouse, etc.

Il est également présent à un moment tournant de l’histoire du Québec : la visite du président français Charles de Gaulle à Montréal, en juillet 1967. Quelques années plus tard, il va assister à un autre événement historique, mais tragique cette fois : l’assassinat de Bob Kennedy, frère de JFK, à Los Angeles. Pour découvrir son oeuvre, vous pouvez visionner le documentaire sur sa vie Shoot First, ou bien vous rendre à la galerie GOT à Montréal qui présente l’exposition Harry Benson jusqu’au 28 mai.

L'équipe se bat à coup d'oreillers sur le plateau.
Bataille! Photo : Radio-Canada/Lisa Marie Noël
Raed et Pascale se frappent avec des oreillers.
La bataille d'oreillers Photo : Radio-Canada/LisaMarie Noel

ON PREND UN CAFÉ AVEC SERGE FIORI

Serge Fiori se passe de présentation. L’ex-chanteur du groupe iconique Harmonium vient prendre un café avec André pour jaser musique, rêves et aspirations. Pour la finale de l’International des feux d’artifice Loto-Québec, un magnifique feu d’artifice sera présenté sur la musique de Serge Fiori et de son groupe Harmonium le 5 août.

En entrevue, le chanteur regarde un moniteur en studio.
Serge Fiori Photo : Radio-Canada/LisaMarie Noel
Les deux hommes se donnent la main.
Serge Fiori et André Robitaille Photo : Radio-Canada/LisaMarie Noel

LES PRISES DU JOUR

PIERRE-BRUNO

 

ISABELLE

PASCALE

VINCENT

 

Segments

La saison est maintenant terminée.
À revoir sur ICI Tou.tv

Radio-Canada vous suggère

Médias sociaux