•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La saison est maintenant terminée.
Merci d'avoir été des nôtres.

Lettre aux personnes mal-aimées

Cette fois-ci, sa lettre est destinée aux personnes mal-aimées.


Lettre aux personnes mal-aimées

On n’a pas besoin de toi

Mais toi, t’as peut-être besoin d’une lettre d’amour aux mal-aimés

Aux poqués, habitués de manger de la misère et des pâtes

Même que parfois, il manque de pâtes

Aux mal-attentionnés, qui ont manqué d’intention

Aux derniers choisis de la classe

À celle qui se met en équipe avec elle-même

Toujours un peu à part, à la table des petits

Au bureau des psys, à traiter le syndrome de l’exclu

Comprends-tu? On n’a pas besoin de toi!

Aux maladroites, aux malagauches 

À l’extrême centre, pelleteux de nuages qui se perdent dans les nuances

Qui retrouvent leurs idées dans aucun parti

Celles qu’on maltraite, ceux qu’on traite de conspis,

Qui s’inquiètent sur le net ou dans les convois de camions

Et qui gardent cette drôle d’impression 

Qu’on se fout de leur angoisse et de leur gueule

Qu’on a le vertige à force de les regarder de haut

Vous n’avez pas tort, pour vrai, c’est très pas faux…

On n’a pas besoin de vous!

Celle qui met tellement d’eau dans son vin que ça goûte pu rien

Celui qui manque de dope ou de dopamine passé midi

Ceux qui peinent à se relever entre deux rechutes

Celles qui font leur temps, ceux qui le perdent en dedans

Donnacona, Joliette ou Bordeaux

Derrière le petit écran, les préjugés ou les barreaux

Aux séparés de la pandémie, aux ignorés de la PCU

Aux artistes, travailleurs autonomes

Qui ont tout misé sur l’effort, et qui ont tout perdu

Ceux qui s’ouvrent le cœur, même si on crache dedans

Celles qui font plein de fautes en écrivant leur détresse

Ben non, Cynthia, « Ce matin, ça va vraiment mal », ça ne prend pas de s

Hey, on n’a pas besoin de toi!

Ceux qui se trouvent trop communs

Vie beige, 5 pieds 7, les yeux bruns

Toujours bons derniers, qui rêveraient, juste une fois, d’être numéro un…

Ou deux ou trois ou quatre au pire!

Pis toi qui fais un pas de trop, un pas de travers 

T’as oublié de te prendre au sérieux

Entre deux bons livres, t’as écrit un mauvais couplet

Attends un peu, je connais le refrain

Passe la caravane et jappent les chiens

Si tout va mal, tout ne peut qu’aller mieux

Mais y a des matins où l’horizon

Ne voit pas plus loin que le bout de son néant

Reste couché, passe ton tour, passe pas go, réclame rien

On n’a pas besoin de toi!

Tes deuils sont trop lourds, tu pues l’injustice

T’as perdu ta joie de vivre

Quelque part, dans un corridor de Ste-Justine

Dans les bras d’un monstre, au fond d’un bar

Attends, reprends ton souffle, ça va passer

Pis si ça passe pas, souffre, mais ne va pas te passer

Crève pas pour rien, meurt pas pour eux

Va pas te pendre au bout de ton chapelet d’échecs

Tu ne sais pas de quoi demain sera refait

Personne n’est à l’abri d’une bonne idée, d’un grand amour

Paraît qu’on peut même apprendre à s’aimer soi-même

On n’a pas besoin de toi, on a déjà 1000 suicidés par année

Au Québec, plus ou moins 3 par jour, chaque jour

Un suicide toutes les 40 secondes dans le monde

Les cadavres du désespoir en surnombre, on n’a pas besoin de toi!

Attends, vis encore un peu, plus fort, moins mal, autrement

Mais ne te tue pas

Peut-être que tu l’oublies, ou qu’il te reste à le rencontrer

Mais quelque part, quelqu’un a besoin de toi.

*** 

Ligne prévention suicide 24 h/7 : 

1-866-appelle / 1-866-277-3553

Segments

La saison est maintenant terminée.
Merci d'avoir été des nôtres.

Radio-Canada vous suggère

  • Logo de Radio-Canada sur fond rose

    Blogue télé

    Pour en savoir plus sur les émissions que vous aimez.

  • Les sept personnages principaux de la série posent l'un à côté de l'autre, devant l'extérieur d'iun hôpital.

    STAT

    Du lundi au jeudi, suivez le quotidien d'une bande d'amis qui travaille à l'Hôpital St-Vincent.

  • Suivez Jean-Philippe Wauthier dans sa quête de remise en forme!

    Grand écart

    Un balado conçu pour concilier l'entraînement avec tout le reste.

Médias sociaux