•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Édition du 24 septembre 2019

Vers une destitution de Donald Trump ?
Aux États-Unis, les leaders démocrates lancent une procédure de destitution à l'encontre du président Trump. Cette décision fait suite aux révélations d'un lanceur d'alerte sur un entretien téléphonique entre le président Trump et son homologue ukrainien cet été. Le président Trump parle d'une « chasse aux sorcières ».

Panel avec :

  • Charles-Philippe David, professeur de science politique à l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand
  • Michael Krauss, professeur de droit à l'Université George Mason en Virginie

Carnet de campagne
Jour 14 de la campagne électorale. En cette semaine d'actions pour le climat, il a beaucoup été question de lutte contre les changements climatiques. Justin Trdueau a présenté son plan pour le climat. Le chef Andrew Scheer accuse son opposant libéral d'improviser en la matière.

  • Madeleine Blais-Morin, journaliste parlementaire

Un plan climatique réaliste ?
Les libéraux promettent un Canada carboneutre d'ici 2050 mais restent flous sur les moyens pour y parvenir. Les libéraux mettront en place un groupe de scientifiques, d’économistes et d’experts appelé à conseiller le gouvernement. Par ailleurs, ils réduiront de moitié le taux d'imposition des entreprises qui développent des technologies neutres en carbone.

Entrevue avec :

  • Steven Guilbault, écologiste et candidat du PLC dans Laurier-Sainte-Marie

Quelles politiques pour le climat ?
Les partis fédéraux se disputent le titre de celui qui sera « le plus vert ». Où en sommes nous de nos cibles de réductions des émissions de gaz à effets de serre ? Les cibles libérales sont-elles réalistes ?
Entrevue avec :

  • Annie Chaloux, professeure à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke

Passe-droit pour les grands pollueurs ?
Radio-Canada a obtenu les documents d'un projet de réforme de la bourse du carbone au Québec. On y apprend que certaines industries, comme les cimenteries, bénéficieront d'un statut spécial et n'auront pas à faire autant d'efforts que les autres pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Les cimenterie McInnis et Lafarge Canada, considérées comme les plus grandes émettrices de GES au Québec, font partie des entreprises exemptées.

Entrevue avec :

  • Pierre-Olivier Pineau, professeur spécialisé en politique énergétique à HEC Montréal

Segments

ICI RDI
lundi au vendredi Rediffusion : lundi au vendredi minuit

Adresse postale

24|60
Le réseau de l'information
1400, boul. René-Lévesque Est
Montréal, Québec, H2L 2M2

Écrivez-nous

Médias sociaux