Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
ICI RDI
lundi au vendredi Rediffusion : lundi au vendredi minuit

Édition du 21 mars 2018

Vos données scrutées à la loupe

Le grand patron de Facebook brise le silence pour la 1re fois depuis le début du scandale qui éclabousse son entreprise et la firme Cambridge Analytica. Dans une déclaration publiée en ligne, Mark Zuckerberg admet que des erreurs ont été commises. Cette controverse soulève de nombreuses questions depuis les derniers jours sur ce qui se fait ailleurs mais surtout, sur ce qui se fait ici. L'utilisation massive des mégadonnées est-t-elle devenue la nouvelle arme ultime des partis politiques?

Est-ce que le Québec est à l'abri d'un tel scandale à quelques mois des élections provinciales?

  • Entrevue avec Maxime Carignan-Martel, responsable du développement des affaires chez Aventa

Mégadonnées : comment légiférer?

Le dossier Facebook/Cambridge Analytica a encore une fois suscité des questionnements à Ottawa aujourd’hui. C’est qu’on a appris que le lanceur d’alerte Christopher Wylie avait travaillé pour le Parti libéral du Canada en 2015, notamment pour mettre en place des outils de surveillance des médias sociaux. Le parti a assuré toutefois que tout le travail de recherche « avait été effectué conformément aux règles d’approvisionnement de la Chambre des communes. »

Entrevue avec Jocelyn Maclure, professeur à la Faculté de philosophie à l’Université Laval et président de la Commission de l’éthique en science et en technologie.


L’avenir du « monsieur, madame »

L'opposition officielle à Ottawa a qualifié « d'erreur » ces nouvelles directives que doivent observer les employés de Service Canada qui aborderont désormais les clients par leur nom complet ou en leur demandant de « quelle façon ils préfèrent que l'on s'adresse à eux », plutôt que d'utiliser systématiquement les termes « monsieur » et « madame ». Le ministre Duclos a précisé que les fonctionnaires pourront ensuite utiliser les termes « monsieur » et « madame » si les clients le demandent. Est-ce une bonne initiative?

Entrevue avec :

  • Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social
  • Francine Pelletier, chroniqueuse, Le Devoir

La transformation de l’Arabie saoudite

Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, est en pleine opération séduction auprès des puissances occidentales. Après Paris et Londres, c'est au tour de Washington. Sa rencontre hier avec le président Trump était à la bonne entente. Le vent de réforme du prince « MBS » , comme on l'appelle, suscite de l'intérêt. Qu’en est-il vraiment?

Entrevue avec :

  • Clarence Rodriguez, journaliste et spécialiste de l’Arabie saoudite
  • Ensaf Haidar, femme de Raif Badawi et présidente de la Fondation Raif Badawi

Segments

  • Mégadonnées : comment légiférer ?

    Mégadonnées : comment légiférer?

    Scandale Facebook. Une première campagne électorale au Québec à l'ère des mégadonnées. Y-a-t-il des risques de dérives? Doit-on imposer des balises? Entrevue avec Maxime Carignan-Martel et Jocelyn Maclure.

  • Fini les «Monsieur» et «Madame»

    Fini les « monsieur » et « madame »

    Service Canada impose le genre neutre à ses fonctionnaires. Pourquoi? Le gouvernement va-t-il trop loin? Entrevue avec Jean-Yves Duclos et Francine Pelletier.

ICI RDI
lundi au vendredi Rediffusion : lundi au vendredi minuit

Pour nous joindre

Adresse postale

24|60
Le réseau de l'information
1400, boul. René-Lévesque Est
Montréal, Québec, H2L 2M2

Écrivez-nous

Médias sociaux