•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

AnalyseComment peut-il encore y avoir un marché pour Jake Allen?

Un gardien de but plonge et est déjoué par un adversaire devant ses coéquipiers impuissants.

Jake Allen a cédé face à Alexey Toropchenko après seulement 25 secondes de jeu, dimanche, dans une défaite de 7-2 aux mains des Blues de St. Louis.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Bien sûr que le Canadien a encore fait preuve d’indiscipline face aux Blues de Saint Louis. Une équipe ne se donne pas la chance de revenir dans un match quand elle passe du temps au cachot et qu’elle accorde trois buts en infériorité numérique.

Le CH ne s’est pas non plus rendu service en accordant deux buts rapides aux Blues dans les six premières minutes de la rencontre. Face à une équipe qui semblait pourtant prenable, il s’est engagé dans une spirale qui l’a vite sorti de la rencontre.

Jake Allen a donné de mauvais buts cette saison, et il a été chassé du filet dès la première période, le 7 novembre 2023, après avoir donné quatre buts au Lightning de Tampa Bay. Mais il a connu sa sortie la plus difficile de la saison, dimanche, en accordant sept buts face à son ancienne équipe et en paraissant mal en plus d'une occasion.

Allen a cédé après 25 secondes de jeu sur le tout premier tir. Alexey Toropchenko a débordé le jeune défenseur Jayden Struble et le gardien montréalais a plongé en tentant sans succès de harponner la rondelle.

Brayden Schenn, des Blues, célèbre un but devant Jake Allen et Jonathan Kovacevic.

En ce dimanche du Super Bowl, le Canadien de Montréal accueillait les Blues de St. Louis au Centre Bell, dans un match marqué par des blessures à Jordan Harris et Kaiden Guhle.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Il a cédé de nouveau moins de cinq minutes plus tard. Le ton était donné.

C’était la 10e fois en 18 matchs qu’Allen donnait un but dans les huit premières minutes d’une rencontre, et la troisième fois qu’il cédait à trois reprises en première période.

Par ailleurs, après comptabilisation des trois buts donnés aux Blues à court d’un homme, son taux d’efficacité de ,824 en désavantage numérique le place au 50e rang parmi les 59 gardiens de la LNH qui ont participé à au moins 15 matchs.

Ce n’était pas sa game, ce soir, et ça va arriver à tous les gardiens, a dit Martin St-Louis. Demain le soleil va se lever et on va retourner au travail, et je suis sûr que c’est ce que Jake va faire.

Le problème, c’est qu’autant le système à trois gardiens avait été une force du Tricolore en première moitié de saison, autant il est devenu un problème depuis quelques semaines. Allen a beau retourner au travail tous les matins, il ne connaît pas le genre de saison qu’on aurait espéré et il n'a pas eu une charge de travail comparable aux autres années pour surmonter les passages plus difficiles.

Quant à Cayden Primeau, il n’a pas eu un seul départ depuis le 18 janvier à Ottawa. Le jeune gardien a certes montré des signes de progression cette année, mais il est difficile de les confirmer et de se baser sur ceux-ci lorsqu’on joue aussi peu souvent.

St-Louis a peut-être considéré remplacer Allen à un moment ou un autre, mais c’est Samuel Montembeault qui agissait comme auxiliaire, et non Primeau. St-Louis a expliqué que le calendrier d’entraînement de Montembeault et la gestion de ses dépenses physiques influençaient ce genre de décision.

En même temps, cela rendait problématique toute décision de relever Allen. Au lieu de se tourner vers le numéro un qui avait joué la veille et dont le Canadien aura besoin cette semaine, il aurait été plus judicieux d’avoir Primeau prêt à remplacer Allen.

C’était un match qui voulait dire beaucoup pour lui. Tous les buts n’étaient pas de sa faute. Il y a eu plusieurs malchances avec la rondelle.

Une citation de Le défenseur Jayden Struble à propos de Jake Allen

Je me sens mal pour lui. Il est resté dans le match jusqu’à la fin et il a fait de son mieux, a ajouté Struble, qui a lui-même connu le match le plus frustrant de sa jeune carrière dans la LNH.

Plus tôt cette saison, d’autres équipes de la LNH connaissaient des ennuis devant le filet et Allen pouvait être perçu comme une option pour ces formations. Il constitue une valeur connue à travers la ligue, et si le CH acceptait de retenir une partie de son salaire, il pouvait s’avérer un ajout intéressant. L’idée s’est mise à circuler – sans qu’elle ne soit jamais confirmée – voulant que Kent Hughes ait un prix en tête pour les services d’Allen et qu’il attendait que quelqu’un y acquiesce.

Or, Allen n’a jamais trouvé son rythme de croisière. Il a récolté trois victoires de suite en octobre, mais à partir de sa contre-performance contre le Lightning, sa saison a pris une mauvaise tangente.

Entre-temps, ces équipes qui avaient des problèmes ont vu leurs gardiens se replacer. Le jeune Stuart Skinner est devenu sensationnel à Edmonton. Pyotr Kochetkov a trouvé son erre d’aller en Caroline. Et les ennuis des Kings de Los Angeles ne reposent certainement pas sur le vétéran David Rittich, qui a très bien joué depuis son rappel de la Ligue américaine.

Aujourd’hui, pour les équipes qui aimeraient encore avoir du renfort devant le filet, Allen peut difficilement être considéré comme une amélioration par rapport aux options qu’elles ont déjà sous la main. On a souvent évoqué la possibilité qu’Allen soit échangé d’ici la date limite, mais de la façon dont vont les choses, il est tout à fait possible qu’il termine la saison à Montréal.

L'aider à recentrer son jeu et à retrouver ses moyens impliquerait de le faire jouer davantage afin qu'il aligne les performances convaincantes. Mais est-ce vraiment dans l'intérêt de l'équipe, de Montembeault et de Primeau d'opter pour cette voie?

Trois blessés plus tard

Le week-end du Super Bowl n’aura rien eu de champion pour le Canadien qui, en plus d’essuyer deux revers et d’avoir été humilié devant ses partisans dans le second affrontement, a vu trois de ses joueurs tomber au combat.

L’équipe a annoncé que Rafaël Harvey-Pinard allait rater de quatre à six semaines en raison d’une blessure au bas du corps. Le fait que le mois d’avril recèle un peu de plus de matchs qu’à l’habitude (neuf) pourrait lui donner la chance de terminer le calendrier sur une note plus positive, mais cela demeure une saison de misère pour le Québécois.

Jordan Harris, qui avait été inséré dans la formation à la place d’Arber Xhekaj dimanche, a subi une commotion cérébrale très tôt dans la rencontre et on ignore évidemment la durée de son absence.

Quant à Kaiden Guhle, qui a semblé protéger son épaule gauche après une mise en échec en fin de match, les résultats des examens détermineront la durée de son absence. Il faut éviter de prédire le pire, car la saison dernière, au mois de mars plus précisément, Guhle avait quitté un match à Anaheim après avoir été frappé par l’attaquant des Ducks Maxime Comtois. La scène laissait présager le pire, mais elle avait finalement mené à une éclipse de seulement deux matchs.

Cela dit, la jeune et parfois défaillante brigade défensive du CH supporterait mal l’absence de Guhle.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.