•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fédérations sportives mondiales demandent l’admission des Russes sous bannière neutre

Il célèbre sa victoire en montrant sa médaille d'or avec sa main droite.

Albert Batyrgaziev, boxeur russe avec un maillot du COR

Photo : Getty Images / Buda Mendes

Agence France-Presse

Les représentants des fédérations internationales et des comités nationaux olympiques (CNO) ont réclamé, mardi, l'admission « le plus tôt possible » des sportifs russes et bélarusses sous bannière neutre aux Jeux de Paris, selon un communiqué publié après le 12e sommet olympique.

Certaines de ces réunions à huis clos, organisées au siège du Comité international olympique (CIO) à Lausanne, avaient été l’occasion de discuter de la réintégration sous conditions des deux pays au sport mondial. Les sommets permettent également d’établir, plus largement, les positions majoritaires dans le milieu olympique.

Lors de cette 12e réunion, le signal envoyé a été clair. La présidente de la commission des athlètes du CIO, la Finlandaise Emma Terho, a exprimé son approbation pour la demande des fédérations et des CNO, précisant que la grande majorité des sportifs est d'avis que les athlètes ne devraient pas être punis pour les actions de leurs gouvernements.

Et alors que le CIO martèle depuis mars qu'il décidera d'une éventuelle admission des Russes et Bélarusses au moment approprié, elle a ajouté que la clarté sur cette question serait appréciée par les athlètes, car les Jeux de Paris approchent à grands pas.

De son côté, l'instance olympique s'est bornée à confirmer que la participation de tels athlètes individuels neutres aux JO ne pourrait se produire que sous les strictes conditions fixées en mars pour leur retour en compétition internationale : sous bannière neutre, en excluant les sports d'équipe, et à condition de ne pas avoir activement soutenu le conflit en Ukraine.

Ni le système de qualification (pour les Jeux de Paris) élaboré par les fédérations internationales ni le nombre de places allouées à un sport ne seront modifiés pour les athlètes neutres détenant un passeport russe ou bélarusse, a poursuivi le CIO, sans pour autant préciser quand il trancherait.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.