•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Brisbane quitte le comité organisateur des JO de 2032

Des gratte-ciel de la ville de Brisbane sont illuminés après l'obtention des Jeux olympiques de 2032.

Brisbane succédera à Los Angeles en tant que ville hôtesse des Jeux olympiques d'été.

Photo : Getty Images / Albert Perez

Associated Press

Le maire de Brisbane, Adrian Schrinner, a claqué la porte du comité intergouvernemental responsable de l'organisation des Jeux olympiques de 2032, le qualifiant de « festival de discours inutiles » et de « véritable farce dysfonctionnelle ».

C'est le premier coup d'éclat qui ébranle le comité organisateur, dont la confiance du Comité international olympique (CIO) a été obtenue en 2021.

Le Forum des leaders, composé des représentants des trois paliers de gouvernement et d'autres agences, a été conçu pour livrer les Jeux olympiques et offrir un héritage à l'État du Queensland, dans le sud-est de l'Australie. Son mandat est de travailler de concert avec le gouvernement de la première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, afin de faire progresser les principales installations, les villages et les infrastructures de transport pour les JO.

Schrinner a cependant déclaré que le groupe ne servait qu'à apaiser les principales parties prenantes, alors que toutes les véritables décisions ont été prises par le gouvernement de l'État à huis clos.

En vérité, nous avons toujours voulu jouer en équipe, a ajouté Schrinner dimanche. Mais le gouvernement d'État a préféré jouer la carte politique.

Il a demandé l'instauration d'un comité indépendant, semblable à celui qui a supervisé les préparatifs en vue des JO de Sydney en 2000 et de Londres en 2012, afin de ramener le plan sur la bonne voie.

Nous n'avons pas besoin d'éléphants blancs, nous avons besoin d'infrastructures de transport, a dit Schrinner. C'est devenu très évident cette semaine que le Forum des leaders intergouvernemental est une véritable farce dysfonctionnelle.

Un plan de revitalisation de 2,7 milliards de dollars comprenant le stade Gabba, qui doit être démoli et rebâti, dans un secteur périphérique de Brisbane, doit être le point d'ancrage des JO de 2032. Plusieurs autres stades doivent également être construits aux quatre coins du Queensland. Schrinner estime cependant que d'autres options devraient être envisagées.

Il est particulièrement irrité par le plan du gouvernement de l'État visant à aider le conseil municipal de Brisbane à couvrir la facture de 91 millions pour les rénovations d'un autre stade du secteur, le RNA Showgrounds, afin de permettre la présentation de matchs de cricket et de football australien pendant la reconstruction du stade Gabba.

Le ministre des Sports du Queensland, Stirling Hinchliffe, a indiqué qu'il a été surpris par le départ du maire. Il a cependant ajouté qu'un siège lui sera toujours réservé s'il décide de revenir.

L'élection du comité est prévue en mars au Queensland. Le parti de Schrinner, ainsi que l'opposition municipale, ont déjà soutenu le projet de revitalisation du secteur du stade Gabba.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.