•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un début de saison ardu pour le Rocket

Il tente un tir devant le gardien des Comets.

Joshua Roy a marqué 7 buts en 18 matchs depuis le début de la saison avec le Rocket.

Photo : The Canadian Press / Christinne Muschi

  • Michel Chabot

Le Rocket connaît un début de saison en dents de scie, mais personne ne panique avec une aussi jeune formation. Après une seule victoire en octobre, l’entraîneur-chef Jean-François Houle a vu ses joueurs en coller quatre en novembre. Ils viennent par contre de perdre leurs cinq derniers matchs.

Le club-école du Canadien de Montréal en arrache particulièrement en défense avec 77 buts accordés, le pire dossier de la Ligue américaine de hockey (LAH).

Ce n’est pas un début de saison facile, on a de la difficulté à aller chercher des victoires, admet Brandon Gignac, qui en est à sa troisième saison à Laval. On a trois défaites de suite en prolongation, dont une en tirs de barrage. Nous avons une équipe jeune qui a beaucoup à apprendre en ce moment.

C’est l’une de ces saisons où il y a tellement de recrues et il leur faut un temps d’adaptation, a dit Kelly Buchberger, adjoint de Houle. Les gars que nous avons insérés dans la formation ont offert une belle contribution et ils se développent comme nous le souhaitons.

Passer du niveau junior à la Ligue américaine n’est guère facile, on l’a souvent entendu. Le hockey y est beaucoup plus serré et les joueurs plus costauds.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Tout le monde est plus gros, plus fort, plus rapide et exécute bien les jeux, constate Logan Mailloux. Ça m’a certainement ouvert les yeux, mais je sens que je m’adapte bien jusqu’ici et mon jeu s’améliore. Nous approchons du plateau des 20 matchs et j’essaie de garder une courbe ascendante.

Mailloux a amassé 10 points, dont quatre buts. Le -10 à sa fiche montre toutefois que le défenseur ontarien doit encore progresser. Seul Mattias Norlinder a fait pire avec un ratio de -15.

Logan va bien dernièrement, il est de retour dans l’avantage numérique et le mène bien, estime Buchberger au sujet du défenseur repêché au premier tour en 2021. Il fait du bon travail, joue avec plus de robustesse et s’implique davantage dans le jeu. L’autre soir, il est venu à la défense d’un coéquipier, ce qui ne se passait pas en début de saison. Nous avons une brigade défensive qui se tient, les gars sont solidaires.

Roy, l'exception

Certains, comme Joshua Roy, mettent moins de temps à s’adapter au niveau de jeu de la LAH. Le Beauceron de 20 ans a amorcé sa carrière professionnelle avec neuf points en quatre matchs.

C’est très rare. C’est un talent hors norme, il est excellent à tous les niveaux. C’est une question de temps avant qu’il fasse le saut dans la Ligue nationale, c’est sûr.

Une citation de Brandon Gignac

Il est bourré de talent, renchérit Buchberger. Il a un brillant avenir devant lui. Nous n’avons joué que 18 matchs, mais il a été notre meilleur joueur et l’un des meilleurs dans la ligue. Quand un développement est aussi rapide, tu veux t’assurer de garder le train sur les rails parce que ça peut dérailler assez vite. Il doit rester concentré. Son but est de jouer pour le Canadien et le nôtre est de lui permettre d’y arriver. Sa discipline au travail et sa vision du jeu devraient lui permettre d’y parvenir.

Il manie la rondelle lors d'un échauffement.

Joshua Roy a été un choix de 5e tour (150e au total) du Canadien en 2021.

Photo : The Canadian Press / Christinne Muschi

Il a quelque peu ralenti avec une disette à ses quatre dernières rencontres. Il se retrouve tout de même avec 7 buts et 11 passes en 18 matchs.

J’ai eu un gros été d’entraînement et je suis arrivé prêt, avec un bon état d’esprit, en voulant m’améliorer, explique le choix de cinquième tour du Canadien en 2021. C’est ce que j’ai fait et que je continue à faire. Chaque jour, je viens ici pour devenir un meilleur joueur de hockey et jusqu’à présent, ça va super bien.

N’empêche, le numéro 10 est tout de même un peu incrédule devant ses succès hâtifs.

C’est sûr que si tu m’avais dit que j’allais avoir un aussi bon départ, je ne t’aurais peut-être pas cru, mais j’ai travaillé fort et je vais continuer.

À 1,83 m et 86 kg (6 pi/186 lb), l’ancien du Phénix de Sherbrooke ne craint pas l’aspect physique du jeu, et il s’est rapidement aperçu qu’il joue maintenant contre des hommes.

Les gars sont plus robustes, les batailles dans les coins sont beaucoup plus dures. L’exécution est plus vite, tu n’as pas la demi-seconde de plus qu’il y a dans le junior. Dans la LAH, quand tu as la rondelle, tu dois savoir quel sera ton prochain jeu, dit Roy.

C’est plaisant de jouer avec lui, il voit bien le jeu et il est très bon offensivement. Ça m’aide dans mon jeu aussi. On se complète très bien, ajoute Gignac, auteur de 16 points depuis le début de la campagne.

Il y a un petit bémol, le -9 dans la colonne des plus et des moins laisserait croire que le jeu de Roy sans la rondelle pourrait être peaufiné. Sa touche à l'attaque pourrait toutefois lui valoir un rappel avec le grand club dès cette saison, surtout que le CH peine à marquer des buts. Le 14e pointeur du circuit mineur préfère ne pas trop y penser pour le moment.

C’est le but, confie-t-il. C’est le rêve de tous les joueurs de hockey. Je dois être patient et mon tour va peut-être arriver un jour. Et je vais être prêt.

En attendant, c’est la Colombie-Britannique qui attend Roy et le Rocket. Ils amorceront le mois de décembre avec deux matchs contre les Canucks, à Abbotsford, vendredi et samedi.

  • Michel Chabot

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.