•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les standards de Cole Caufield, l’exemple de Brendan Gallagher

Il lève les bras au ciel.

Cole Caufield a réussi un seul but à cinq contre cinq depuis le début de la saison.

Photo : AP / Paul Sancya

ANAHEIM – Les questions du genre l’agacent, c’est évident. Il vous regarde avec un petit sourire aux lèvres et se contente d’en dire bien peu.

D’un autre côté, que pourrait bien dire Cole Caufield de ses soucis offensifs? L’Américain marque peu selon ses standards et, quelque part, il en souffre, ça tombe sous le sens. L’équipe aussi d’ailleurs.

D’abord les chiffres pour bien établir le cadre du sujet. À cinq contre cinq, Caufield s’est révélé être une force de la nature en 2022-2023. Ses 17 buts en 630 minutes de jeu ont fait de lui le troisième tireur au nord du Rio Grande derrière Jared McCann (oui, oui) et David Pastrnak parmi les patineurs qui ont disputé au moins une moitié de saison.

Il marquait en moyenne 1,61 but toutes les 60 minutes de jeu, un ratio un peu supérieur à ce que les modèles statistiques lui prédisaient en fonction de la qualité de ses tirs, mais n’est-ce pas là la touche d’un as buteur, justement? Marquer plus souvent que les autres dans un contexte semblable. Bon.

Cette saison, il a réussi un seul filet à cinq contre cinq, une prouesse d’ailleurs contre les Blackhawks de Chicago en frappant une rondelle au vol au deuxième match de la saison. C'est la sécheresse depuis. Les sites spécialisés le disent : il obtient beaucoup de chances, il devrait avoir plus de buts, mais rien n’y fait pour le moment.

Alors, cette léthargie le tarabuste-t-il, lui a demandé un collègue, pas exactement en ces mots.

Avec les autres buts que j’ai marqués, on a gagné le match, alors ça ne m’inquiète pas trop, a laissé tomber le jeune homme, déviant la conversation.

Caufield a bien fait de ramener les pendules à l’heure. En effet, ses trois buts en prolongation ont procuré autant de victoires au Canadien. Trois buts gagnants qui lui valent le 3e rang de la LNH à ce chapitre à égalité avec une douzaine de comparses.

Le jeu, toutefois, se déroule majoritairement à coup de quintettes et le CH fait pâle figure au 23e rang de la ligue. Alex Newhook est le meilleur du groupe dans ce contexte avec sept points. C’est peu.

Martin St-Louis a séparé Caufield de Nick Suzuki dans les derniers jours avant de les réunir à Boston, samedi dernier, dans ce qui a probablement été la pire prestation de l’équipe cette saison. À l’entraînement, mardi, il les a de nouveau éloignés l’un de l’autre.

Question d’équilibre, a expliqué l’entraîneur. St-Louis compte répartir le talent pour tenter d’obtenir un peu de profondeur.

L’autre bord, est-ce qu’ils vont surveiller plus étroitement le trio de Suzuki? Est-ce que ça libère un des gars, a-t-il demandé à voix haute.

C’est le plan.

Caufield devra donc trouver des solutions à ses ennuis en compagnie de Christian Dvorak et de Juraj Slafkovsky, avec qui il a joué récemment, tandis que Brendan Gallagher se retrouvera sur le flanc droit du premier trio avec Suzuki. Nous y reviendrons.

L’évolution

Peu importe le joueur, Martin St-Louis parle régulièrement de l’importance d’évoluer pour survivre dans cette ligue. Il l’a réitéré mardi après-midi.

Que ce soit avec Josh Anderson, Gallagher ou Caufield, tous doivent ajouter des cordes à leur arc et sortir de leur zone de confort. Dans le cas de Gallagher, il semble avoir incorporé certains concepts.

Caufield, lui, est en apprentissage, particulièrement en défense. L’idée est de faire du buteur de Stephens Point un joueur plus complet, plus fiable.

Il en est là dans son développement, a-t-il laissé tomber.

Il est possible que cette conscience en défense, ce souci de se responsabiliser, le rende pour l’instant moins efficace dans ce qu’il sait faire de mieux : inscrire des buts.

Est-ce que ça l’empêche de marquer? Non, mais il prête attention à beaucoup d’autres choses. Est-ce qu’il y a une hésitation dans son jeu? Peut-être. Ça fait partie du processus qu’on prend avec Cole. Il est très engagé.

Une citation de Martin St-Louis

Le principal intéressé abonde.

L’ensemble de mon jeu s’est amélioré, affirme-t-il.

Même si ça ne se traduit pas par tant de points à cinq contre cinq. Il demeure dangereux en avantage numérique, davantage par la menace qu’il représente qu’en raison des chances qu’il obtient. Mais le voilà avec huit points amassés, dont six passes, dans cette phase de jeu.

Il semble y avoir beaucoup de marge pour faire mieux et, malgré tout, il compte 15 points en 18 matchs. Pas de panique à bord.

Pour équilibrer toute cette belle attaque – le CH est 24e –, c’est Gallagher qui tentera sa chance avec Suzuki. Les deux n’ont pas encore joué ensemble cette saison.

Des joueurs de hockey.

Brendan Gallagher (no 11) a inscrit le second but du Canadien contre les Bruins de Boston, samedi soir, à Montréal.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Le petit attaquant de Vancouver a intégré bien des concepts selon St-Louis, qui lui demandait de ne pas juste foncer au filet tête baissée, mais de bien prendre le temps de lire le jeu pour parfois ralentir et se rendre plus efficace.

Maintenant que c’est incorporé, a dit Gallagher, il se permet de revenir à ses forces lorsque la situation le commande. Et c’est cet heureux mélange qui fait de lui un ailier menaçant.

Je le trouve plus efficace sur la glace, a lancé l’entraîneur. Il a plus d’intentions en jouant la game au lieu de se dire qu’il doit toujours être le premier en échec avant et devant le filet. Parfois oui, mais quand ce n’est pas ton tour, qu’est-ce que tu fais? Fais-tu encore partie de l’équation pour aider l’équipe?

Apparemment oui. Et il tentera de la résoudre, cette équation, avec le capitaine mercredi soir à 22 h (HNE).

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.