•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Alouettes remportent la 110e Coupe Grey au bout du suspense

Il crie.

Le garde des Alouettes de Montréal Kristian Matte soulève la coupe Grey, dimanche soir, à Hamilton. Vétéran de l'équipe, il était de la dernière victoire des Alouettes dans le match de championnat de la Ligue canadienne, en 2010.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Dans un match qui a longtemps penché en faveur des Blue Bombers de Winnipeg, ce sont les Alouettes de Montréal qui ont finalement remporté de manière dramatique la 110e finale de la Coupe Grey par la marque de 28-24, dimanche, à Hamilton, grâce à un touché de Tyson Philpot réussi avec 13 secondes à jouer.

Il s'agit de la huitième Coupe Grey dans l'histoire de la franchise, qui n'a pas perdu depuis le 15 septembre, soit huit victoires consécutives. Les Alouettes n'avaient pas atteint le match de championnat depuis leur dernier titre, en 2010.

Cette Coupe Grey couronne une saison en montagnes russes pour l'équipe montréalaise, qui a été placée en tutelle par la LCF en février après le départ des anciens propriétaires. C'est finalement Pierre Karl Péladeau qui a acheté l'équipe en mars. Cela a permis au directeur général Danny Maciocia d'amorcer, bien en retard par rapport aux autres clubs, ses emplettes sur le marché des joueurs autonomes.

Des mois plus tard, une fois au botté d'envoi de la grande finale, les Alouettes étaient loin d'être favoris pour en sortir gagnants.

Et pourtant, il y aura bel et bien un défilé au centre-ville de Montréal mercredi. Le départ est prévu pour 11 h 30 au coin du boulevard De Maisonneuve et de la rue Crescent, a annoncé l'équipe lundi avant-midi. La fête culminera à la Place des festivals.

C'est le rêve d'une vie de gagner une Coupe Grey, a confié le maraudeur Marc-Antoine Dequoy sur le terrain après la victoire. Les experts n'ont jamais cru en nous.

Tu regardes partout, c'est écrit en anglais... Mais vous savez quoi? Gardez-le, votre anglais! On va ramener cette coupe-là à Montréal, au Québec, chez nous, parce qu'on est les champions. Let's go!

Une citation de Marc-Antoine Dequoy
Un joueur regarde la coupe.

Les Alouettes de Montréal gagnent une première Coupe Grey en 13 ans.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le secondeur Frédéric Chagnon abondait dans le même sens que son coéquipier. Tout le monde a douté de nous et aujourd'hui, on est champions. Je suis sans mot. On s'est battus jusqu'à la fin, on a inscrit le touché gagnant avec 13 secondes... Je suis super fier de notre équipe.

Kristian Matte, le seul joueur en uniforme des Alouettes à avoir remporté la Coupe Grey de 2010, était aussi émotif. On croyait en nous, en fait, toute l'année on croyait en nous. C'est incroyable comment ce groupe est uni en ce moment, dans les trois phases du jeu. On est les champions! C'est un feeling difficile à décrire, je suis juste content pour tout le monde dans l'équipe.

Il faut faire un film là-dessus. Quelle histoire! Quelle année! Ces gars-là ont démontré beaucoup de persévérance. Ils ont travaillé toute l'année. Il n'y avait pas grand monde qui croyait en notre personnel. Puis, aujourd'hui, ils ont démontré qu'on est capable d'aller chercher une victoire contre une équipe puissante, Winnipeg, qui est probablement la référence des dernières années.

Une citation de Danny Maciocia, directeur général des Alouettes de Montréal

Le quart des Alouettes Cody Fajardo, nommé joueur par excellence de la finale, disputait sa première Coupe Grey, bien qu'il ait remporté le championnat en tant que quart réserviste avec les Argonauts de Toronto, en 2017. Avec 3 passes de touché, 21 passes réussies et 290 verges récoltées par les airs, il a été le grand artisan des succès des siens, avec son complice, le receveur Austin Mack. Ce dernier a récolté 103 verges en 6 attrapés, dont un bon pour un touché.

Le dernier jeu du match, c'est une scène de film. Je suis reconnaissant de la chance que m'a donnée l'organisation. Coach [Jason] Maas et Mack [Danny Macciocia] ont cru en moi et en ma capacité de mener une équipe gagnante, et c'est exactement ce qu'on est ce soir. Cette équipe est pleine de gars qui croient en eux. C'est spécial, a indiqué Fajardo.

La menace des Blue Bombers est venue de leurs porteurs de ballon. Toujours dangereux, Brady Oliveira a tenté 18 courses et a amassé 117 verges et un touché. Son coéquipier Dakota Prukop a aussi bien réussi, avec 33 verges et 2 touchés par la course. Le quart-arrière Zach Collaros a réussi 17 passes pour 207 verges.

Les Alouettes s'envolent en toute fin de match

Des joueurs de football

Le receveur des Alouettes Austin Mack célèbre son touché en deuxième mi-temps de la 110e Coupe Grey, dimanche soir, à Hamilton.

Photo : La Presse canadienne / Nick Iwanyshyn

Dès la première possession offensive, Oliveira a effectué 4 courses, dont une de 14 verges pour s'approcher de la zone payante. La défense montréalaise a toutefois limité les dégâts, n'accordant qu'un placement à l'attaque de Winnipeg par le pied de Sergio Castillo.

La domination des Bombers a continué à leur possession suivante. Le receveur Kenny Lawler, à la réception d'une longue passe de 26 verges de Collaros, s'est approché de la zone des buts. À sa première tentative, Oliveira a aisément inscrit le premier touché du match et porté la marque à 10-0.

L'attaque des Alouettes a immédiatement répliqué, un scénario qui allait caractériser la soirée.

Fajardo a fait une passe de 31 verges à Mack, puis le porteur de ballon William Stanback a enchaîné avec une course de 32 verges pour réduire l'écart à 10-7.

La défense des Alouettes s'est ensuite signalée au deuxième quart. Après une longue passe de 42 verges de Castillo à Lawler, le demi Ciante Evans a recouvré un échappé pour redonner le ballon à l'attaque de Montréal à la ligne de 20.

Les Bombers ont servi la même médecine aux Alouettes, mais avec des conséquences beaucoup plus lourdes. La défense manitobaine a récupéré le ballon échappé par James Letcher fils sur un dégagement de Winnipeg et, cinq jeux plus tard, Dakota Prukop a converti la poussée avec un touché pour permettre aux siens de rentrer au vestiaire avec une avance de 17-7.

C'est le groupe californien Green Day qui assurait le spectacle de la mi-temps.

Énergisés par les performances de Basket Case et de Boulevard of Broken Dreams, les Moineaux ont entamé le troisième engagement avec brio. Mack a réalisé un attrapé spectaculaire à une seule main pour un gain de 33 verges, puis Fajardo a rejoint Cole Spieker 23 verges plus loin au jeu suivant pour récolter son premier touché par la passe.

Le nouvel élan des Montréalais s'est poursuivi en défense, atteignant son point d'orgue avec l'interception de Kabion Ento dans la zone de buts pour priver Zach Collaros et les Bombers d'un autre touché. Une dose de confiance bienvenue, qui soufflait un peu de vent sous les ailes des Alouettes.

La séquence positive a semblé s'arrêter quand le quart-arrière Fajardo a lancé sa première interception du match, au quatrième quart, avec une longue passe à Mack même si le receveur était bien couvert. Mais le tandem avait plus d'un tour dans son sac, et Fajardo lançait sa deuxième passe de touché de la soirée à Mack dès la possession suivante pour donner l'avance aux siens pour la première fois.

La défense montréalaise a été mise à l'épreuve illico. Petit à petit, Winnipeg s'est approché de la zone des buts en neuf jeux, puis Prukop a inscrit son deuxième touché par la course pour ramener les Manitobains en avant 24-21.

Les plus cyniques croyaient alors que le match était plié, mais c'était mal connaître le football canadien.

À leur dernière possession du match, avec une minute à écouler au cadran, la défense des Bombers a réalisé un sac et a cru stopper net la menace. Au jeu suivant, deuxième essai et 18, Fajardo a réussi une course de 13 verges pour renverser la tendance. Et au troisième essai, le quart a rejoint Cole Spieker 31 verges plus loin, avant de lancer sa troisième passe de touché à Tyson Philpot sur le jeu suivant pour donner la victoire 28-24 aux Alouettes.

Philpot a été élu joueur canadien par excellence après s'être amené comme remplaçant au retourneur James Letcher fils après que ce dernier eut connu des ennuis.

Il tient le ballon dans sa main droite.

Avec 3 passes de touché, 21 passes réussies et 290 verges récoltées par les airs, Fajardo a été le grand artisan des succès des Alouettes.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Cette équipe a traversé toutes sortes d'épreuves, a ajouté Austin Mack. On est résilients. Pour la dernière possession, la défense nous avait donné deux minutes pour réaliser nos jeux et on avait les yeux fixés sur l'objectif. Cody [Fajardo] a lancé des passes incroyables... C'était fantastique!

Hamilton complètement football

Pas moins de 28 808 personnes étaient présentes au stade Tim Hortons, et les rues de Hamilton étaient déjà remplies de couleurs et de gens costumés en après-midi. Des milliers de visiteurs ont festoyé et les célébrations étaient entamées depuis jeudi, selon les organisateurs.

Les Blue Bombers (14-4) avaient remporté leurs deux matchs cette saison contre les Alouettes (11-7), en route vers la conquête du titre dans la Division ouest. Les Montréalais ont terminé au 2e rang dans l'Est, et ils n'avaient jamais enregistré 11 victoires au cours d'une même saison en 11 ans.

Les Alouettes et les Bombers s'affrontaient pour la première fois à la Coupe Grey. Montréal participait à la finale de la LCF pour la première fois en 13 ans. Ils avaient alors vaincu les Roughriders de la Saskatchewan 21-18 au Commonwealth Stadium d'Edmonton.

Pour leur part, les Bombers en étaient à une quatrième présence de suite à la finale. Après avoir battu les Tiger-Cats de Hamilton en 2019 et en 2021, ils ont plié l'échine 24-23 devant les Argonauts de Toronto l'an dernier.

Collaros prenait part à la finale pour la cinquième fois de sa carrière, après avoir aussi triomphé avec les Argonauts en 2012. Il est le premier quart de la ligue à être partant pour quatre matchs de la Coupe Grey consécutifs.

Ce sont 37 joueurs montréalais qui ont remporté leur premier championnat de la LCF, dimanche.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.