•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shady El Nahas remporte le bronze à Abou Dhabi

Il est par-dessus son adversaire et le maintient au sol.

Shady El Nahas (en blanc)

Photo : Gracieuseté : IJF - Gabriela Sabau

Sportcom

Avec les trois médailles remportées par les Canadiennes depuis le début du grand chelem d’Abou Dabi, deux d’or et une d’argent, Shady El Nahas voulait aussi apporter sa contribution. Et c’est ce qu’il a réussi, jeudi, aux Émirats arabes unis, en montant sur la troisième marche du podium de la catégorie des moins de 100 kg.

Il a connu un superbe parcours qui l’a mené jusqu’à l’un des deux combats pour une médaille de bronze. Dans son cinquième et dernier duel, l’Ontarien a conclu sa longue journée avec une victoire par ippon contre le Néerlandais Michael Korrell.

Je ne m’étais jamais battu contre cet adversaire qui est dans le top 3 mondial depuis longtemps. Alors, de le projeter avec un gros ippon, c’était la cerise sur le gâteau! Je suis fier de ma performance, a-t-il dit à propos de son dernier combat du jour.

À ses yeux, il s’agit de son meilleur tournoi cette saison, même s’il était incommodé par une blessure à un genou. Le judoka a ajouté que l’équipe qui l’a soutenu tout au long de la journée a joué un très grand rôle dans sa prestation.

Je donne tout le crédit à Antoine (Valois-Fortier, l’entraîneur de l’équipe canadienne). Il a changé mon mental pour ce tournoi et il m’a motivé à pousser pour gagner. Il y avait aussi Tiffany (Hunting), la physiothérapeute, qui a pris soin de mon genou pour que je performe, ainsi que mon coéquipier Louis Krieber-Gagnon. Ils ont formé mon équipe de rêve.

Shady avait de petits doutes après sa défaite, mais il voulait aller au bout de sa journée. Nous avons tous bien géré ça pour qu’il soit en mesure de continuer et ç’a été la bonne décision, a indiqué Valois-Fortier.

El Nahas a amorcé son tournoi avec des victoires coup sur coup contre le Kazakh Nurlykhan Sharkhan et l’Italien Jean Carletti. En quart de finale, il s’est buté à Aleksandar Kukolj, éventuel médaillé d’argent Le Serbe s'est imposé avec un ippon pour. Le Canadien a ensuite retrouvé le chemin de la victoire à son premier match de repêchage face à l’Allemand Louis Mai, tombeur de l’Ontarien Kyle Reyes à son premier combat du jour.

El Nahas n’aura pas le temps de se reposer. Il est déjà en route pour l’aéroport afin de s’envoler pour Santiago où il combattra dans trois jours aux Jeux panaméricains. Trois vols en 24 heures et deux escales ponctueront ce long voyage vers le Chili.

Chez les moins de 90 kg, le Québécois Louis Krieber-Gagnon n’a pas obtenu de classement en raison de sa fiche de 1-1. Il a d’abord vaincu le Kazakh Ayan Baigazy pour ensuite baisser pavillon face au Serbe Nemanja Majdov, qui a conclu la journée avec la médaille d’or au cou.

Le Canada quitte la capitale des Émirats arabes unis avec quatre médailles : celles d’or de Jessica Klimkait (-57 kg) et de Catherine Beauchemin-Pinard (-63 kg), celle d’argent de Christa Deguchi (-57 kg), en plus de celle de bronze de Shady El Nahas.

Ç’a été quatre belles médailles, mais tout le monde repart avec des choses à améliorer. C’est une étape pour le long marathon qu’est la qualification olympique et ensuite les Jeux. On apprend, on s’améliore et on revient plus fort, a conclu l’entraîneur canadien.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.