•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un soupir de soulagement entendu jusqu’à Montréal

Tyson Philpot célèbre un gain en souriant.

Le receveur des Alouettes Tyson Philpot

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

La Presse canadienne

Le 19 août. Il fallait remonter aussi loin pour se rappeler la dernière victoire des Alouettes. Le gain de 28-11 des Montréalais sur les Stampeders de Calgary, samedi, a enlevé un poids énorme des épaules de tout le monde dans l'équipe.

On savait que c'était un gros match pour nous, et on s'est préparé en conséquence, a noté mardi le receveur Tyler Snead, qui a joué un grand rôle dans cette victoire avec 6 attrapés pour 83 verges. Nous étions prêts et cette victoire nous a grandement soulagés.

Nous avons joué par séquence cette saison [deux victoires, trois défaites, quatre victoires, puis quatre défaites, NDLR]. Maintenant, nous espérons que ce gain va nous servir de tremplin pour les semaines à venir, a-t-il ajouté.

Cette victoire des Oiseaux (7-7) leur a permis de reprendre une priorité de deux points au deuxième rang dans la Division est. Trois des quatre prochains duels seront d'ailleurs contre des formations de leur division.

Pour le reste de la saison, le classement peut basculer, a ajouté le maraudeur Marc-Antoine Dequoy, aussi un grand artisan de cette victoire avec six plaqués, une interception et un échappé provoqué. Ce n'était pas un match-suicide pour nous, en ce sens qu'une victoire ou une défaite n'affectait pas notre présence ou non en éliminatoires, mais on savait que pour les Stampeders, ça pouvait les empêcher de participer aux éliminatoires.

C'est de cette façon qu'on a abordé cette rencontre, a poursuivi le Québécois. On le sait qu'on peut battre tout le monde, même si face au top 3 (Toronto, Winnipeg et la Colombie-Britannique), nous n'avons pas été en mesure de le faire. On veut entrer en éliminatoires avec le rythme de cinq victoires consécutives.

Plusieurs joueurs se sont signalés au cours de ce gain et leurs performances ont été récompensées, puisque pas moins de quatre Alouettes font partie des performances de la dernière semaine dans la LCF.

Il s'agit de Dequoy, du demi à l'attaque William Stanback (81 verges en 14 courses, en plus de 19 verges et un touché en 4 passes captées), du centre Justin Lawrence et de Jake Harty. Le receveur a été récompensé pour son travail dans les unités spéciales, où il a réussi quatre plaqués.

Journée de repos

Jason Maas a décidé d'offrir une journée de repos supplémentaire à ses ouailles avant d'amorcer la préparation physique en vue du match de samedi face au Rouge et Noir d'Ottawa (4-10).

L'entraîneur-chef a expliqué qu'il sentait que ses joueurs avaient besoin de ce repos supplémentaire afin de bien récupérer du vol de nuit. Les Alouettes ont atterri à Montréal autour de 3 h 30 dans la nuit de samedi à dimanche.

Nous avons traversé le pays en pleine nuit et les joueurs sont fatigués. C'est mieux ainsi à mon avis, a-t-il indiqué. Ottawa a déjà une journée de congé de plus que nous, alors je préférais qu'on commence plus tard afin d'avoir une journée plus cérébrale aujourd'hui.

Les premiers jours d'entraînement sont davantage axés sur la préparation mentale de toute façon. On n'effectue pas beaucoup de répétitions très physiques ce jour-là. Je trouve qu'aujourd'hui, on a été en mesure d'accomplir de la bonne besogne tout en permettant aux joueurs de profiter d'une journée supplémentaire de repos physique, a-t-il résumé.

Davis en avait assez

L'équipe a annoncé lundi que l'ailier défensif Jamal Davis II a demandé et obtenu sa libération de la part du directeur général Danny Maciocia.

Pourtant inscrit comme partant sur la formation transmise par les Alouettes avant leur victoire de samedi, Davis était insatisfait de son utilisation depuis quelques semaines déjà.

Je ne dirai pas grand-chose outre qu'il a demandé à être libéré et que nous avons acquiescé à sa demande, a expliqué Maas. Nous n'allons pas garder quelqu'un qui ne veut pas être là. Quand vous dirigez une équipe, vous souhaitez que tout le monde achète le plan. Vous ne pouvez pas traîner des joueurs qui n'y adhèrent pas. Je lui souhaite la meilleure des chances et nous tournons la page.

Ça fait déjà plusieurs semaines qu'il était insatisfait de son temps de jeu et il me l'a fait savoir régulièrement, a indiqué Maciocia, joint par La Presse canadienne. Après cette belle victoire contre Calgary, il est venu dans mon bureau pour me faire de nouveau part de son mécontentement. Je lui ai alors demandé ce qu'il souhaitait. Sa réponse a été claire : il voulait qu'on le libère.

Cette rencontre a eu lieu lundi matin. J'ai rencontré Jason et (le coordonnateur en défense) Noel Thorpe. Je leur ai raconté ma rencontre et leur ai dit ce que j'en pensais. Je voulais leur opinion et, après cette rencontre, je lui ai donné ce qu'il voulait.

En raison des nombreuses blessures, les Alouettes ont dû modifier leur ratio de partants canadiens/américains en défense, ce qui a eu pour conséquence que Davis a écopé. L'autre aspect qu'il ne faut pas négliger, c'est que Davis, qui est un pourchasseur de quarts, ne compte que 3 sacs en 14 rencontres à sa fiche.

C'est un mélange de tout ça, a admis Maciocia. C'est certain que les blessures n'ont pas aidé. On avait besoin d'améliorer le ratio. Au final, on est satisfait de la façon dont jouent (Shawn) Lemon et Lwal (Uguak). La décision était plus facile pour nous.

En comparaison, Lemon, qui a joué cinq matchs de moins, compte déjà sept sacs, en plus d'avoir réussi deux interceptions et provoqué un échappé.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.