•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Olivia Baril termine au 4e rang du Tour du Pays basque

Une cycliste sur son vélo, de profil, devance un groupe de coureuses.

Olivia Baril durant la Flèche wallonne de 2023

Photo : Getty Images / DIRK WAEM

Radio-Canada

Olivia Baril avait de grandes ambitions pour la deuxième édition du Tour du Pays basque et elle n’a pas raté sa chance de briller aux côtés des meilleures cyclistes du monde, à qui elle a offert une opposition des plus solides lors des trois étapes de la compétition.

Après s’être classée 5e vendredi et 7e samedi, Baril est de nouveau parvenue à batailler aux avant-postes dimanche pour terminer 3e de cette étape présentée en conclusion de l’événement aussi nommé Itzulia.

Du même coup, elle a pris la 4e place du classement général.

La cycliste de 25 ans a roulé en compagnie des diverses prétendantes à la victoire lors des 80 premiers kilomètres, après quoi les choses se sont animées dans la montée de Mendizorrotz.

C’est à ce moment que la meneuse provisoire et championne en titre Demi Vollering (SD Worx) et sa compatriote Annemiek van Vleuten (Movistar) ont commencé à lancer les attaques. Les deux Néerlandaises ont réussi à se détacher du groupe de tête pendant quelques kilomètres, s’échangeant la première place à maintes reprises jusqu’au sommet de la dernière ascension du jour.

La Suisse Marlen Reusser (SD Worx), la Polonaise Katarzyna Niewiadoma (Canyon/SRAM Racing) et Olivia Baril n’avaient toutefois pas dit leur dernier mot et ont travaillé pour rattraper les fugitives dans la descente.

Patiente jusque-là, Reusser a finalement lancé une attaque fatidique à moins de 13 kilomètres de l’arrivée, laissant ses rivales sans réponse face à la puissance de ses coups de pédales. Elle s’est rapidement détachée du lot et a filé en solo vers San Sebastian, où elle a fait coup double.

La vétérane de 31 ans a non seulement remporté l’étape, mais sa priorité de 2 minutes et 38 secondes sur ses plus proches poursuivantes lui a permis de triompher au classement général.

Pendant ce temps, Baril et quatre autres concurrentes sont restées au coude-à-coude avant de se mesurer au sprint à l’arrivée. Vollering a été la plus rapide du groupe, devançant tout juste la Rouynorandienne.

La Française Évita Muzic (FDJ – Suez), Katarzyna Niewiadoma et Annemiek van Vleuten ont suivi dans l’ordre, laissant le classement général inchangé derrière Vollering, 2e à 1:50 de sa coéquipière Reusser.

Niewiadoma (+2:59) a complété le podium au cumulatif des trois jours, une maigre seconde devant Baril, qui inscrit par le fait même le meilleur résultat de sa carrière dans une course par étape du World Tour. Notons qu’elle a notamment surpassé van Vleuten (+3:07), double championne du monde sur route.

L’année dernière, toujours à Itzulia, la Québécoise avait terminé 2e de la seconde étape et 11e au général.

Également en lice, la Sherbrookoise Magdeleine Vallières-Mill (EF Education – TIBCO – SVB) a fini 47e dimanche et elle pointe au 45e échelon du classement général.

Les athlètes profiteront de quelques jours de repos avant de retrouver l’action dès jeudi, pour le départ du Tour de Bourgos, une autre compétition par étape du circuit mondial féminin.

Avec Sportcom

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.