•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marathon de Paris, nouvelle aventure de l’ultramarathonien Mathieu Blanchard

Il franchit la ligne d'arrivée.

Le Montréalais Mathieu Blanchard est devenu le deuxième coureur à terminé l'ultramarathon du mont Blanc en moins de 20 heures.

Photo : Twitter / Ultra Trail Mont-Blanc

Agence France-Presse

Ancien participant à l'émission de téléréalité Koh-Lanta, le Franco-Canadien Mathieu Blanchard, deuxième du dernier Ultra-Trail du Mont Blanc (UTMB), s'apprête à avaler les 42 kilomètres du marathon de Paris dimanche, une « nouvelle aventure » dans sa vie bien remplie.

Le sport, c'est aussi un peu une vie d'artiste, il faut oser essayer des choses nouvelles, explique vendredi à l'AFP l'athlète de 35 ans, qui a fait le voyage à Paris pour la sortie de son livre Vivre d'aventures (Flammarion) et prendre le départ de la course.

Cette épreuve est avant tout un jalon de préparation pour l'ancien ingénieur, qui s'est lancé dans la course à pied à 26 ans, avant de découvrir la course de sentier deux ans plus tard et d'en devenir rapidement l'un des meilleurs pratiquants.

Au marathon, je vais tenter un temps qui est quand même respectable dans le domaine de la route. Mais on ne peut pas transposer le réel niveau que j'ai en trail à la route, estime-t-il.

Il souhaite avant tout se familiariser le plus possible avec le plat, avant de participer en juin à la Western States, une course de 160 km à travers la Californie, aux États-Unis, avec seulement 5000 m de dénivelé positif.

En allant s'entraîner plusieurs semaines avec les coureurs de fond au Kenya, au début de l'année, il a compris encore un peu plus les différences entre la route et la course de sentier.

On est tous des coureurs, mais en fait, on ne pratique pas du tout le même sport. Ils n'ont pas du tout le même type d'entraînement, le même renforcement musculaire [...] Ils parlent de temps, kilomètres, distances [...] Nous, on parle de durée, de dénivelé, d'acclimatation à l'altitude, résume-t-il.

Mathieu Blanchard est véritablement sorti de l'ombre à l'été 2022 en arrivant 2e à 10 minutes de la légende Kilian Jornet lors de l'UTMB, la course la plus importante du calendrier annuel du trail.

Trois ans plus tôt, il avait déjà connu la célébrité en participant à l'émission de téléréalité Koh-Lanta. Une expérience éphémère qu'il a petit à petit souhaité faire oublier.

C'est sûr que c'était dur de se dire jusqu'à quand cette image-là va me coller? Est-ce que je vais être capable d'être assez bon dans mon sport [...] pour être reconnu pour ce que j'aime vraiment? se rappelle-t-il.

En faisant un premier podium sur l'UTMB en 2021 puis en devenant le deuxième athlète à terminer la course en moins de 20 heures l'année suivante, tout a changé.

En 2021, lorsque j'arrive sur l'UTMB, je dirais que 99 % des gens dans la rue m'arrêtent pour me demander de faire une photo avec Mathieu de Koh-Lanta. Aujourd'hui, ils m'arrêtent pour faire des photos avec Mathieu le traileur, mentionne-t-il.

Cette notoriété lui permet désormais de vivre confortablement de la course de sentier. Parrainé par l'équipementier Salomon, il a reçu en mars la dernière fiche de paie de son ancien emploi, et compte se consacrer uniquement à sa carrière d'athlète à multiples facettes.

Je suis ultra-traileur professionnel [...] Je suis aussi créateur de contenu. J'aime courir longtemps dans la nature, mais j'aime partager ce que je vois, ce que je ressens à travers des vidéos, des photos sur les réseaux sociaux, explique-t-il.

Sur son compte Instagram (163 000 abonnés), il raconte presque quotidiennement ses courses et ses voyages, en véritable ambassadeur d'un sport qui a totalement explosé en une dizaine d'années, au point de devoir se structurer.

Avec environ 200 coureurs de sentier de l'élite, il a rejoint en février le syndicat Pro Trail Runners Association pour défendre les intérêts des coureurs face à la multiplication des épreuves partout dans le monde.

Parfois, il y a des organisations qui ne sont pas forcément dans le sens de la valeur du sport et du bien-être des athlètes. On doit être au milieu pour dire non, a-t-il conclu.

Cette année, il participera, après la Western States, à la Diagonale des Fous sur l'île de la Réunion ou tentera de nouveau de remporter l'UTMB. Pour Mathieu Blanchard, l'aventure n'est pas près de se terminer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...