•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gardienne canadienne Erin McLeod prend sa retraite

Une femme croque une médaille d'or.

Erin McLeod était la troisième gardienne de l'équipe canadienne quand elle a gagné la médaille d'or, à Tokyo, à l'été 2021.

Photo : Getty Images / Naomi Baker

La Presse canadienne

Erin McLeod raccroche ses gants après plus de 20 ans devant les filets, deux médailles olympiques et 119 sélections avec l'équipe canadienne, a-t-elle annoncé vendredi.

Titulaire lors de la conquête de la médaille de bronze olympique à Londres, en 2012, la gardienne vétérane a subi une troisième rupture ligamentaire à un genou après la Coupe du monde de 2015 qui a ouvert la porte à Stephanie Labbé et qui l'a tenu à l'écart de la compétition pendant près de deux ans.

McLeod est revenue dans l'équipe nationale, comme troisième gardienne, pour les Jeux de Tokyo et a pu revêtir l'uniforme quand Labbé a raté le match contre le Chili, mais c'est Kailen Sheridan qui était partante. Elle a pu savourer l'or comme toutes ses coéquipières.

Quelques mois plus tard, le 26 octobre 2021, elle a joué son dernier match pour l'équipe canadienne, enregistrant son 47e jeu blanc dans une victoire de 1-0 sur la Nouvelle-Zélande, à Montréal.

McLeod a joué son premier match international près de 20 ans plus tôt, en mars 2002, contre le pays de Galles. Elle n'avait alors que 19 ans.

On dirait que ça fait un million d'années. Je n'arrive pas à le croire, a-t-elle déclaré.

Au niveau professionnel, elle a fait ses débuts avec les Whitecaps de Vancouver dans la USL W-League en 2004. Elle a ensuite joué pour le Freedom de Washington (2009), Dalsjofors GoIF en Suède (2011-2012), les Red Stars de Chicago (2013), le Dash de Houston (2014-2015), le FC Rosengard (2016-2017) et le Vaxjo DFF (2018-2019) à nouveau en Suède, avant de terminer sa carrière avec le Pride d'Orlando (2020-2022).

Activiste LGBTQ+, McLeod a notamment travaillé en 2014 avec Adam van Koeverden, aujourd'hui député fédéral, dans leur campagne pour ajouter, avec succès, à la charte olympique la notion d'orientation sexuelle.

Je pense que depuis ce moment, j'ai ressenti une immense fierté de porter le maillot canadien et j'ai compris que j'avais un plus grand objectif, celui de m'assurer que je me bats continuellement pour que plus de gens puissent jouer et que plus de gens puissent y avoir accès. Qu'il y ait moins de discrimination et plus d'inclusivité et plus de diversité, a-t-elle affirmé.

Maintenant sa retraite annoncée, elle se consacrera à sa nouvelle passion, celui de créer des programmes de développement du soccer, au niveau local, à Halifax, et d'aider une ancienne coéquipière dans l'équipe nationale, Diana Matheson, dans la création d'une ligue féminine professionnelle au pays.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...