•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Finalement, les Bruins

Christian Dvorak, placé devant le filet, tente de faire dévier une rondelle derrière le gardien adverse.

Les Bruins sont en ville pour la première fois cette saison.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Radio-Canada

La dernière fois que le Canadien a croisé le chemin de son vieil adversaire, c’était le 24 avril 2022. Les Bruins avaient alors gagné 5-3 au Centre Bell, à quelques jours de la fin de la saison. C’était aussi deux jours après le décès de Guy Lafleur.

Les Montréalais, même déjà éliminés depuis longtemps, avaient donné du fil à retordre aux puissants Bostoniens.

L'organisation avait épuré les bandes de tous placements publicitaires, afin de laisser toute la place au nom de Guy Lafleur et à son célèbre numéro 10.

Assurément inspirés par la cérémonie d’avant-match, et portés par la foule, les joueurs du CH avaient offert une bonne résistance, jusqu’à la toute fin.

Patrice Bergeron avait ultimement mis fin au suspense avec un but dans un filet désert. Il infligeait ainsi un neuvième revers de suite à la troupe de Martin St-Louis.

En ce 24 janvier 2023, le contexte a un peu changé. Il y a d’abord beaucoup plus de neige aux abords du Centre Bell. Mais les deux équipes se retrouvent dans des positions semblables au classement général.

Le Bleu-blanc-rouge est déjà prédestiné à rater les éliminatoires, tandis que les Bruins se préparent déjà pour la danse du printemps avec une impressionnante fiche de 37-5-4, un sommet dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Gêné par un joueur des Bruins, il cherche à garder les yeux sur la rondelle.

Samuel Montembeault

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

De la formation partante du 24 avril, on retrouve seulement neuf joueurs qui affronteront de nouveau les Bruins en soirée.

Du lot, sept ont quitté l’organisation : Laurent Dauphin (maintenant avec les Coyotes), William Lagesson (qui n’est plus dans la LNH), Mathieu Perreault (à la retraite), Jeff Petry (cédé aux Penguins), Tyler Pitlick (parti pour St. Louis) et Alexander Romanov (envoyé aussi aux Islanders). Et il y a la liste des blessés qui prive cette fois l’entraîneur St-Louis de nombreux éléments (Cole Caufield, Jake Evans et Brendan Gallagher).

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Toujours un moment spécial pour Jordan Harris

Le match du 24 avril 2022 était le huitième de la carrière de Jordan Harris chez les professionnels, et son premier face à l’équipe de son enfance.

Ce sera encore un moment spécial pour le jeune défenseur de Haverhill aux Massachusetts. Ça signifie beaucoup pour moi. Mon père sera là, il a obtenu congé pour l’occasion. Il existe beaucoup de liens entre moi et cette équipe, que je regardais quand j’étais enfant. J’ai grandi admirant un joueur comme Matt Grzelcyk.

Harris s’entraîne aussi l’été avec quelques joueurs des Bruins, dont Trent Frederic et Grzelcyk, justement, avec qui il partage certaines similitudes. Deux défenseurs au petit gabarit, tous les deux repêchés au troisième tour.

Grzelcyk et les Bruins connaissent toutefois une bien meilleure saison que le Tricolore, avec une seule défaite en temps réglementaire. À ce chapitre, le Canadien en compte déjà 24.

La clé pour créer la surprise, ce soir, sera la constance, explique Harris, qui devrait former un duo avec Arber Xhekaj. Il y a eu des matchs où on connaissait de bons moments, où on jouait bien pendant une période, et ensuite on trébuchait.

« On peut s’inspirer de ce qu’on a fait contre Toronto, en jouant un match complet, en équipe, avec tout le monde sur la même page. »

— Une citation de  Jordan Harris

Son coéquipier Rafaël Harvey-Pinard vivra une autre première. Quelques heures à peine après avoir marqué à son premier rendez-vous face aux Maple Leafs, le Saguenéen aura maintenant droit à une première classique Montréal-Boston. J’ai extrêmement hâte. C’est une grande rivalité avec Toronto, mais avec Boston aussi, sinon encore plus.

Formation prévue face à Boston

Attaquants :

Rem Pitlick - Nick Suzuki - Josh Anderson

Mike Hoffman - Kirby Dach - Jesse Ylonen

Rafael Harvey-Pinard - Alex Belzile - Michael Pezzetta

Evgenii Dadonov - Christian Dvorak

Défenseurs :

Mike Matheson - David Savard

Joel Edmundson - Justin Barron

Jordan Harris - Arber Xhekaj

Johnathan Kovacevic

Gardiens :

Samuel Montembeault

Cayden Primeau

Même s’il admet que son but lui a injecté une bonne dose de confiance, et bien qu’il soit aussi conscient de l'occasion qui s’offre à lui avec tous les blessés, le Québécois souhaite garder les deux pieds sur terre. Il faut continuer à jouer de la même manière, jamais trop haut, jamais trop bas. Il faut rester fiable défensivement, jouer à notre manière et accomplir les détails.

Ça fait du bien d’avoir inscrit un but. On joue avec le bâton plus lousse, on a plus de confiance avec la rondelle. Mais je dois conserver mon identité. C’est le moment de prouver des choses, je veux montrer que je peux jouer ici à temps plein.

Des joueurs des Bruins célèbrent un but devant une bande sur laquelle il est écrit Guy Lafleur.

Patrice Bergeron avait récolté trois points lors de la dernière confrontation entre le Canadien et les Bruins.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

St-Louis croit toutefois que la rivalité entre Boston et Montréal pourrait servir ses recrues.

Ça amène de la pression externe, un duel comme ça, c'est une grosse rivalité et ça fait longtemps. On a beaucoup de jeunes joueurs. Ça va peut-être amener le niveau d'engagement plus facilement. Ce sont des matchs agréables à jouer, a-t-il conclu.

L'instructeur québécois a aussi confirmé qu'aucun changement ne serait apporté à sa formation. Le match commence à 19 h (HNE).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...