•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coincé à Détroit, Kei Kamara rate l’entraînement

Il applaudit sur le terrain.

Kei Kamara s'est joint au CF Montréal au début de la saison 2022.

Photo : Reuters / Eric Bolte

Olivier Tremblay

Autre semaine, autre absence pour Kei Kamara. Et si l’on pouvait se poser des questions sur les explications fournies au CF Montréal pour la précédente, le club ne semble pas juger pour l’instant qu'elle soit motivée.

L’attaquant n’était pas de la séance de lundi, retour à l’entraînement pour l’équipe après un week-end de congé accordé par l’entraîneur-chef Hernán Losada.

Selon ce qu’on pouvait constater sur Instagram, Kamara s’était rendu auprès de sa famille aux États-Unis, mais ses (nombreuses) publications de dimanche indiquaient qu’il s’était buté à des problèmes pour ses vols de retour de Kansas City à Montréal, avec une escale à Détroit où il a finalement dû passer la nuit. Une nouvelle publication sur les réseaux sociaux en milieu d’après-midi, lundi, le présentait finalement dans le vestiaire du Centre Nutrilait.

Si Losada semblait de belle humeur lorsqu’il était questionné sur ses exercices du jour, il n’entendait pas à rire quand, encore, Kamara est revenu sur le sujet. Les règles, a rappelé l’entraîneur argentin, s’appliquent à tous, les joueurs comme le personnel.

Cette semaine, c’est la deuxième fois que je donne congé le week-end, a souligné Losada. Ça veut dire beaucoup avec moi. Malheureusement, il n’est pas là aujourd’hui. Il a déjà perdu une semaine de travail parce qu’il est arrivé en retard, et tout ce qui s’est passé avant que j’arrive, c’est entre le club et Kei. Mais à partir de maintenant, c’est avec moi comme entraîneur, et il n’est pas là. Franchement, je suis déçu.

Kamara avait participé à sa première séance de 2023 avec le CF Montréal vendredi dernier, même s'il avait annoncé le 11 janvier avoir demandé un échange. Le directeur sportif du club, Olivier Renard, avait ensuite affirmé que l’attaquant avait parlé publiquement sans notre accord. La première journée du camp, Losada avait indiqué que Kamara, malade, était demeuré en Sierra Leone.

Toujours dans la rubrique des absences, celle de Joaquin Torres a fait moins de bruit à l’entraînement que celle de Kamara, mais ses conséquences pourraient être plus immédiates.

Au cœur de rumeurs qui l’envoient à l’Union de Philadelphie, Torres n’était pas à l’entraînement non plus lundi. À cause d’une blessure? Non, non, non, a simplement dit Losada, et il n’en fallait pas plus pour que la toile, comme on l’appelait à l’époque, s’enflamme.

Torres n’est pas là, mais il n’y a rien d’officiel, a indiqué le très subtil Losada. On ne peut dire absolument rien.

En deux saisons avec Montréal, le petit Argentin a récolté 7 buts et 12 passes décisives au fil de ses 3201 minutes passées sur le terrain. Ailier de formation, Torres a peiné à se mettre en valeur dans un système où les couloirs étaient principalement occupés par les défenseurs latéraux.

Titulaire relativement constant lors de sa première campagne (28 rencontres, dont 22 comme partant), il n’a amorcé que 15 des 27 matchs auxquels il a participé la saison dernière. Il n’a joué 90 minutes qu’à trois reprises en MLS en 2022.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...