•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada prêt à défendre son titre au Championnat du monde de hockey junior

Des joueurs célèbrent un but le long de la bande devant une foule en liesse.

Joshua Roy, Olen Zellweger et Ethan Del Mastro font partie des joueurs qui ont gagné l'or cet été, à Edmonton. Mason McTavish, lui, évolue maintenant dans la LNH.

Photo : The Canadian Press / JASON FRANSON

La Presse canadienne

Connor Bedard se le fait rappeler chaque fois qu'il est de retour à la maison.

La médaille d'or du dernier mondial junior, disputé en plein été et qui a bien failli ne pas être joué en raison de la COVID-19, est accrochée dans la chambre à coucher du patineur de 17 ans.

Celui qui pourrait bien être le premier choix du repêchage de 2023 en veut encore plus.

On dirait que la sensation de l'avoir gagné dure 10 minutes. Vous en voulez une autre immédiatement, a-t-il dit.

Il pourrait le faire dans les prochaines semaines. Bedard mène une délégation canadienne toute étoile qui tentera de mener le pays à un 20e podium à ce tournoi qui prendra son envol le 26 décembre, à Halifax et à Moncton.

En plus de Bedard, qu'on compare déjà aux meilleurs de la profession, le Canada compte sur un trio de joueurs prêté par la Ligue nationale (LNH), soit Shane Wright, Dylan Guenther et Brandt Clarke.

Le mondial junior, nous avons grandi en regardant ce tournoi et nous avons rêvé d'y jouer, a déclaré Wright, quatrième choix au total du Kraken de Seattle au dernier repêchage. C'est un très grand honneur.

Il lance une rondelle dans l'uniforme du Canada.

Shane Wright faisait partie de l'équipe canadienne lors du tournoi annulé par la pandémie de COVID-19.

Photo : Getty Images / Tom Pennington

On ne veut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, mais d'obtenir une dernière chance de gagner ce tournoi, c'est spécial, a ajouté Guenther, un attaquant des Coyotes de l'Arizona.

Selon Bedard, la formation canadienne comptera sur un peu de tout.

« Nous avons de gros joueurs, de la vitesse, beaucoup d'habiletés. D'obtenir ces joueurs de la LNH, c'est énorme. Ce sont tous des joueurs d'impact dans la meilleure ligue du monde. »

— Une citation de  Connor Bedard

Adam Fantilli, qui est aussi pressenti comme premier choix du prochain repêchage, a aussi été impressionné par la formation assemblée par Hockey Canada.

Ce sont les meilleurs joueurs du pays tous rassemblés au même endroit. J'ai hâte de voir ce que tous peuvent faire.

Le Canada amorcera son tournoi lundi contre la République tchèque. Leur groupe, qui jouera ses matchs au Scotiabank Centre d'Halifax, comprend également l'Allemagne, l'Autriche et la Suède.

L'autre groupe, qui disputera ses matchs à l'Avenir Centre de Moncton, comprend les États-Unis, la Finlande, la Lettonie, la Slovaquie et la Suisse.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

La Russie est toujours persona non grata en raison de l'invasion de l'Ukraine. Le tournoi devait d'ailleurs avoir lieu à Novossibirsk et à Omsk, mais la Fédération internationale l'a déménagé en Amérique du Nord.

Le Canada, favori pour l'emporter, devra gérer la pression et les attentes créées par le fait de jouer à la maison.

C'est un privilège. Vous voulez vous retrouver dans ce genre de situation. On doit s'assurer que nos joueurs sont en mesure de sortir de leur zone de confort, a dit l'entraîneur-chef Dennis Williams.

Alan Millar, directeur du personnel des joueurs pour la fédération, confirme que toute l'attention était portée sur le talent au moment d'assembler l'équipe.

En même temps, on voulait avoir une formation lourde, a-t-il indiqué. On veut être rapide, avoir des joueurs qui jouent dur et on veut que nos adversaires soient sur les talons.

L'or, comme dans tous les tournois auxquels participe le Canada, est l'objectif.

Tous les gars qui reviennent ne veulent que ça. Pour les nouveaux, nous voulons leur faire vivre cela, a conclu Bedard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...