•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Américaine Brittney Griner libérée de prison en Russie

La femme porte un t-shirt blanc et des lunettes.

Brittney Griner

Photo : Reuters / EVGENIA NOVOZHENINA

Agence France-Presse

La vedette américaine du basket Brittney Griner, détenue en Russie depuis neuf mois, a été libérée jeudi dans le cadre d'un échange de prisonniers avec Moscou, y compris le marchand d'armes russe Viktor Bout, emprisonné depuis 10 ans aux États-Unis.

L'échange s'est déroulé à l'aéroport d'Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

Il y a quelques instants, j'ai parlé avec Brittney Griner. Elle est en sécurité. Elle est à bord d'un avion. Elle est en route vers les États-Unis, a déclaré Joe Biden, lors d'une brève allocution à la Maison-Blanche.

La basketteuse est attendue dans les prochaines 24 heures aux États-Unis. Elle a bon moral malgré le traumatisme enduré, a ajouté le président américain.

L'épouse de l'athlète, Cherelle Griner, s'est dite submergée par les émotions . Ma famille est au complet, a-t-elle ajouté en exprimant sa gratitude pour l'administration démocrate.

Son équipe aux États-Unis, le Mercury de Phoenix, qui tweetait quotidiennement le nombre de ses jours en détention, a salué sur son compte sa libération : Plus aucun jour [à compter]. Elle rentre à la maison.

Pas un jour lors de ces 10 derniers mois sans que nous ayons porté Brittney Griner dans nos coeurs et nos pensées, et cela s'est transformé, désormais, en une vague collective de joie et de soulagement, a déclaré la commissaire de la WNBA, Cathy Engelbert, qui a également laissé entendre que Griner atterrirait au Texas.

Lizanne Murphy, basketteuse canadienne et analyste des matchs de la WNBA à Radio-Canada Sports, a souligné à quel point Brittney Griner est une joueuse étoile.

Brittney a pris sa place dans l'histoire et sa carrière n'est pas terminée. À l'université, elle a remporté le Championnat NCAA en 2011-2012 [à l’Université Baylor, NDLR]. Elle est championne olympique [ 2016 et 2020] et elle est championne du monde.

L’arrestation et la condamnation de l’Américaine en Russie pourraient toutefois faire réfléchir les athlètes qui envisagent de jouer dans des championnats professionnels à l'étranger.

« Cela va peut-être ouvrir les yeux au monde. Ce n'est pas juste un contrat de basketball. C'est un contexte différent, et il y a des conséquences imprévues qui peuvent les toucher. Je sais que la Russie a un championnat, certaines joueuses de l'extérieur se sont présentées. Mais j'imagine qu'il y en a plusieurs qui vont y réfléchir avant de signer un contrat là-bas ou de partir pour un autre pays. »

— Une citation de  Lizanne Murphy, analyste de la WNBA à Radio-Canada Sports

Commentaires positifs d'Obama

De nombreux Américains confiaient jeudi des sentiments similaires, dont Benjamin Farrow, un graphiste interviewé par l'AFP à New York : Je suis heureux qu'elle soit libre, il semble que nous ayons dû l'échanger avec un marchand d'armes, ce qui n'est pas idéal.

Bravo à l'administration de Joe Biden pour le travail diplomatique difficile qu'il a fallu accomplir pour parvenir [à cette libération], a écrit sur Twitter l'ancien président démocrate Barack Obama, amateur connu de basketball.

L'Arabie saoudite a également participé à la procédure d'échange, selon un communiqué commun avec les Émirats arabes unis, et a précisé que la médiation a été menée par le président de ce dernier pays, Mohammed ben Zayed, et par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane Al-Saoud.

Joe Biden a remercié Abou Dhabi, mais la Maison-Blanche a tout de même nuancé son rôle, ainsi que celui de l'Arabie saoudite.

Les seuls pays ayant participé aux négociations sont les États-Unis et la Russie, a déclaré la porte-parole de l'exécutif américain, Karine Jean-Pierre.

Un haut responsable américain a affirmé que la discussion avec Moscou était restée concentrée sur la libération de Brittney Griner, et les États-Unis l'ont fait savoir à l'Ukraine ainsi qu'à d'autres alliés.

Paul Whelan toujours en cellule

Un autre Américain détenu en Russie, l'ancien militaire Paul Whelan, n'a pas été inclus dans l'échange. Même si nous avons échoué à obtenir la libération de Paul, nous n'abandonnerons jamais, a assuré Joe Biden.

Un responsable des États-Unis a longuement échangé jeudi avec Paul Whelan.

Dans un appel avec la chaîne CNN depuis sa colonie pénitentiaire de Russie, il s'est dit fortement déçu. Je ne comprends pas pourquoi je suis toujours là, a-t-il lancé.

Dans un communiqué, sa famille exprime sa joie Mme Griner, mais elle est toujours dévastée de savoir Paul Whelan dans une prison russe.

Arrêté en décembre 2018, il a été condamné en 2020 à 16 ans de prison pour espionnage, une condamnation qu'il a dénoncée comme fabriquée de toutes pièces.

En prison pour du cannabis

Brittney Griner, double championne olympique, a été arrêtée en février dans un aéroport de Moscou avec une vapoteuse et du liquide contenant du cannabis, un produit interdit en Russie.

En août, la basketteuse de 32 ans avait été condamnée à une peine de neuf ans d'emprisonnement. Après le rejet de son appel, elle avait été transférée en novembre dans une colonie pénitentiaire dans le centre du pays.

Ses soutiens ont toujours dénoncé une prise d'otage pour marchander avec Washington en plein conflit en Ukraine.

Le nom de Viktor Bout avait été évoqué dès l'été. Ce célèbre trafiquant d'armes russe, arrêté en Thaïlande en 2008, avait été condamné à une peine de 25 ans de prison aux États-Unis.

Il a été surnommé le marchand de mort, et son parcours hors du commun a servi d'inspiration au film Lord of War, dans lequel Nicolas Cage joue un trafiquant d'armes des plus cyniques.

Américains et Russes s'accusent mutuellement de détenir leurs ressortissants respectifs à des fins politiques. Plusieurs échanges de prisonniers ont eu lieu par le passé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...