•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui sera le prochain roi du monde au soccer?

Messi et Neymar sourient et Ronaldo tire la langue.

Messi, Ronaldo et Neymar

Photo : afp via getty images / AFP Contributor

Parler de rois quand on est dans une monarchie comme le Qatar, quoi de plus naturel!

Il y en a encore, sur les pelouses de ce Mondial, des rois qui se disputent la tant convoitée couronne d’or. Pour certains, le règne achève. Et quelques dauphins rêvent déjà au trône.

L’Argentine voudrait ajouter une troisième étoile sur son maillot. Son Messi a montré qu’il pouvait à lui seul renverser l’issue d’un match. À 35 ans, il règne en solitaire sur le royaume argentin. Mais pour combien de temps encore pourra-t-il le faire? Certains théologiens avancent que le Messie est mort vers l'âge de 34 ans, l’Argentin a déjà dépassé la limite.

Le Brésil peut encore compter sur Neymar et sur ses crampons magiques. Il a cinq ans de moins que son ennemi juré. Même s’ils jouent ensemble à Paris, la longue rivalité entre le Brésil et l’Argentine n’est plus à démontrer.

Le Portugal a encore son Ronaldo, un roi qui est de plus en plus contesté et qui risque à tout moment de subir le même sort que le malheureux Louis XVI. Il devrait abdiquer après la Coupe du monde.

La France a perdu Benzema, mais a trouvé Giroud... pour combien de temps encore? Les deux ont largement dépassé la trentaine.

La Belgique, grande déception de ce Mondial, vient d’annoncer le départ à la retraite d’Eden Hazard.

L’Angleterre devrait perdre son légendaire Harry Kane.

Ce ne sont que quelques exemples de souverains qui risquent de quitter leur trône.

Il soulève le trophée remis au meilleur jeune joueur de la Coupe du monde en 2018.

Kylian Mbappé, à 19 ans, était l'un des plus jeunes champions de l'histoire de la Coupe du monde.

Photo : Associated Press / Martin Meissner

La monarchie du ballon rond a toujours prouvé que des successeurs existent. La France a trouvé le sien avec un Kylian Mbappé qui est en train de propulser son équipe au même rythme que ses buts aux allures de missile.

Le Portugal a peut-être découvert sa pépite. Alors que Ronaldo rongeait ses ongles sur le banc dans le match contre la Suisse, son remplaçant surprise a fait des prodiges. Le jeune de 21 ans Gonçalo Ramos a enfilé trois buts pour réaliser le premier tour du chapeau du tournoi!

Il fait de petits fusils avec ses mains.

La célébration de Gonçalo Ramos

Photo : Getty Images / Justin Setterfield

Si l’Angleterre a un nouveau roi au palais de Buckingham et que l’on chante désormais God Save The King sur les pelouses de Doha, on surveille avec beaucoup d’attention la nouvelle petite perle de 19 ans, le milieu de terrain Jude Bellingham.

Un joueur porte sa main droite à côté de son oreille.

Le jeune prodige Jude Bellingham harangue la foule à la Coupe du monde au Qatar.

Photo : Getty Images / Dan Mullan

Si Messi peut encore faire des miracles en survolant les pelouses, il va falloir penser à l’avenir. De petits rois se profilent à l’horizon. À 18 ans, le milieu de la Lazio Luka Romero pourrait se présenter pour le titre. Un autre prétendant pourrait être Alejandro Garnacho. L’attaquant de 18 ans fait déjà les unes des quotidiens anglais depuis ses débuts au Manchester United.

Il court sur le terrain après avoir marqué un but.

Endrick

Photo : Getty Images / Alexandre Schneider

Au Brésil, il suffit de se pencher pour trouver des pépites. Même si Neymar est encore là, les chercheurs d’or en ont peut-être découvert une autre : Endrick Felipe Moreira De Sousa, appelez-le Endrick. À 16 ans, le joueur de Palmeiras est déjà convoité par le Real Madrid, le Paris Saint-Germain et Chelsea.

Pour certains, il aurait dû être de la sélection pour cette Coupe du monde. Mais il y en a d’autres qui brillent déjà comme Vinicius Junior, Raphinha et Richarlison, pour ne citer que ceux-là.

Le roi est mort, vive le roi, c’est ce que l’on proclame quand un nouveau monarque arrive sur le trône.

Dans quelques jours, un roi du monde sera couronné, mais ce sera surtout celui de toute une nation qu'il faudra surveiller!

Bandeau annonçant la couverture en direct de la Coupe du monde

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...