•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ATP menace de retirer les tournois britanniques du calendrier

Le court central de Wimbledon

Le court central de Wimbledon

Photo : Getty Images / Carl Court

Radio-Canada

L'ATP a prévenu la Fédération britannique de tennis qu'on lui retirera l'ensemble des tournois qu'elle présente sur ses terres si elle refuse l'accès aux joueurs russes et bélarusses en 2023.

L'instance responsable du circuit masculin a infligé mercredi une amende à la British Lawn Tennis Association (LTA) pour avoir interdit aux athlètes de ces deux pays de participer au tournoi de Wimbledon l'été dernier en raison de l'invasion de l'Ukraine par Moscou.

Le montant de la sanction s'élève à 820 000 livres sterling, soit plus de 1,365 million de dollars canadiens.

La LTA est profondément déçue. Dans ses conclusions, l'ATP n'a montré aucune reconnaissance des circonstances exceptionnelles créées par l'invasion de l'Ukraine par la Russie ni de la réponse de la communauté sportive internationale ni du gouvernement britannique à cette invasion, a indiqué la Fédération britannique de tennis dans un communiqué.

Après que les organisateurs de Wimbledon eurent décidé que les athlètes de la Russie et du Bélarus n'étaient pas autorisés à prendre part à la compétition, tant l'ATP que la WTA avaient annoncé qu'aucun point de classement ne serait octroyé pendant la tenue de la troisième levée du grand chelem.

Contrairement à Wimbledon, les tournois du Queen's et d'Eastbourne, qui se déroulent également au Royaume-Uni, ont ouvert leurs portes aux joueurs russes et bélarusses.

Les trois événements organisés en sol britannique auront lieu pendant trois semaines successives à compter du 19 juin 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...