•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suter prive Goggia d’un autre triplé à Lake Louise, Marie-Michèle Gagnon 8e

Une skieuse retire ses lunettes.

Marie-Michèle Gagnon s'est classée parmi les 10 premières au super-G à Lake Louise, dimanche.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Agence France-Presse

Corinne Suter, championne olympique de descente à Pékin en février, a remporté le super-G de la Coupe du monde de Lake Louise, dimanche, pour priver l'Italienne Sofia Goggia, seulement 5e après avoir mené les deux descentes, d'un deuxième triplé d'affilée au Canada.

La Suisse de 28 ans a devancé de deux centièmes l'Autrichienne Cornelia Huetter. La Norvégienne Ragnhild Mowinckel a complété le podium à 16 centièmes.

Suter finit en beauté son week-end albertain après avoir eu la frustration d'échouer, par quatre centièmes, à la 2e place de la première descente vendredi, puis à la 3e dans la seconde, samedi. Deux courses dominées par la reine de la spécialité.

L'Italienne a payé deux gros écarts sur deux portes. Elle ne peut donc pas réussir le même exploit que l'an passé dans les Rocheuses canadiennes. Elle avait écrasé la concurrence avec trois victoires en trois courses (deux descentes, un super-G).

La Canadienne Marie-Michèle Gagnon s'est reprise après deux descentes difficiles où elle a terminé en 24e et 25e positions. L'athlète de Lac-Etchemin a pris le 8e rang à 73 centièmes de seconde de Suter.

C'est comme une petite victoire aujourd'hui. Ma confiance a en quelque sorte pris un coup. Et être capable de faire ça aujourd'hui, c'est un résultat très acceptable, a-t-elle dit.

Si j'étais arrivée aujourd'hui (dimanche) avec une certaine confiance, je pense que j'aurais pu être vraiment dangereuse pour la lutte pour le podium, mais ça demeure un bon résultat.

Valérie Grenier a conclu 31e et Candace Crawford 35e.

Kilde règne à nouveau sur Beaver Creek

L'oiseau de proie à Beaver Creek, c'est Aleksander Aamodt Kilde. Le Norvégien s'est adjugé, comme l'an passé, le super-G dans le Colorado où faisait escale la Coupe du monde. Il s'est offert un doublé après sa victoire dans la descente, encore devant Marco Odermatt.

Sous un soleil lumineux, un ski resplendissant. Celui du détenteur du petit globe de cristal de la spécialité qui a devancé de 20 centièmes le champion olympique en titre du slalom géant.

Le Suisse, qui s'était élancé juste avant, n'a pas eu le temps de savourer le gain de la 1re place, en ayant délogé au passage le Français Alexis Pinturault qui a complété le podium à 30 centièmes.

Souriant comme face à plus fort, il a même applaudi son rival norvégien de 30 ans, décidément le plus rapide ce week-end.

Kilde, vainqueur de sa 16e course sur le circuit, a pris sa revanche sur le Suisse qui lui avait soufflé la victoire lors du premier super-G de la saison, la semaine passée, à Lake Louise.

Il en profite pour prendre l'ascendant psychologique dans leur duel à toute vitesse, cet hiver, même si cela ne se voit pas encore au classement général.

Après cinq épreuves, Kilde compte désormais trois victoires contre deux à Odermatt, qui doit de rester en tête de la Coupe du monde, avec 40 points d'avance (420 contre 380), à sa troisième place dans la descente gagnée par le Norvégien la semaine passée dans l'Alberta.

Sur le podium samedi, le Canadien James Crawford a fini au 11e rang au super-G. Ses coéquipiers Jeffrey Read, Trevor Philp et Broderick Thompson ont abouti aux 20e, 27e et 28e échelons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...