•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

James Crawford sur le podium à Beaver Creek, Goggia l’emporte encore à Lake Louise

Une skieur dévale une pente à haute vitesse.

James Crawford en pleine action

Photo : Getty Images / Alexis Boichard/Agence Zoom

Radio-Canada

La première descente de la saison avait laissé un goût amer à James Crawford la semaine dernière, surtout que la saison de vitesse s'ouvrait en sol canadien, à Lake Louise.

Le skieur torontois a rapidement fait oublier sa 47e place en prenant le 3e rang de la descente de la Coupe du monde de Beaver Creek samedi.

Deuxième à s'élancer sur l'éprouvante Birds of Prey, balayée par de forts vents, Crawford a arrêté le chrono à 1 min 42 s 88/100.

Quatre skieurs plus tard, le ténor norvégien Aleksander Aamodt Kilde (1:42,09), gagnant de la descente à Lake Louise et du petit globe de la spécialité la saison dernière, retranchait 79 centièmes de seconde au temps de référence du Canadien.

Puis s'est amené le métronome suisse Marco Odermatt, qui, depuis deux ans, collectionne les victoires comme d'autres les timbres. Le champion en titre de la Coupe du monde s'est approché à six centièmes d'Aamodt Kilde.

Qu'à cela ne tienne, Crawford, médaillé de bronze du combiné alpin des Jeux olympiques de Pékin, a pris son mal en patience et a vu 54 autres concurrents incapables le déloger du podium, le deuxième de sa carrière sur le grand cirque blanc après sa 2e position au super-G de Kvitfjell, en Norvège, en mars dernier.

Un super-G se tiendra dimanche pour clore le week-end de vitesse au Colorado.

Autres résultats canadiens :

  • Brody Seger : 46e
  • Broderick Thompson : 52e
  • Sam Mulligan :59e

Une quatrième de suite à Lake Louise pour Sofia Goggia

Sofia Goggia, déjà lauréate de la première descente la veille, a remporté la seconde épreuve à Lake Louise devant l'Autrichienne Nina Ortlieb.

J'ai réussi une descente parfaite, a affirmé Goggia. Malgré le vent et le départ plus bas, j'étais très concentrée sur ma performance. J'ai skié comme je l'imaginais dans ma tête.

L'Italienne de 30 ans, vice-championne olympique de descente à Pékin en février, a devancé Ortlieb, sa dauphine du jour, de 34 centièmes. La Suisse Corinne Suter, qu'elle avait battue d'un souffle vendredi, a complété le podium à 36 centièmes.

Une skieuse flotte dans les airs.

La skieuse italienne Sofia Goggia en action.

Photo : Getty Images / Christophe Pallot/Agence Zoom

Grâce à ce doublé réussi en descente pour la deuxième année de suite sur les pistes albertaines, spécialité qu'elle domine outrageusement avec trois petits globes à son palmarès, la skieuse bergamasque se hisse au 4e rang du classement général avec 200 points. Elle pointe à 65 unités de l'Américaine Mikaela Shiffrin, qui a fait l'impasse sur ce week-end pour préparer le géant et le slalom à Sestrières, en Italie, la semaine prochaine.

Dimanche, Goggia aura l'occasion de se rapprocher un peu plus de la tête ou même de la prendre, si elle s'impose dans le super-G.

Les Rocheuses canadiennes réussissent décidément très bien à celle qui y avait écrasé la concurrence l'an passé avec trois victoires en trois courses.

La Canadienne Marie-Michèle Gagnon a reculé d'un rang par rapport à sa performance de vendredi, terminant au 25e rang.

Ça m'arrive souvent de ne pas être à l'aise quand c'est très glacé, a dit la skieuse de 33 ans. Je sais que je peux faire mieux que ça. C'est frustrant.

Elle dévale une pente de ski.

Marie-Michèle Gagnon.

Photo : Reuters / CHRISTIAN HARTMANN

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...