•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jake Allen vole le spectacle et la victoire à Calgary

Un gardien tente de trouver la rondelle devant son filet.

Jake Allen a réalisé 45 arrêts face aux Flames de Calgary, jeudi soir.

Photo : La Presse canadienne / Candice Ward

La Presse canadienne

Jake Allen a rebondi dans une courte victoire de 2-1 du Canadien de Montréal sur les Flames, jeudi soir, à Calgary.

Il a réalisé 45 arrêts sur 46 tirs après avoir accordé au moins trois buts à chacun de ses cinq derniers matchs. Le vétéran de 32 ans a réussi plusieurs coups fumants pour préserver l'avance.

L'unité d'infériorité numérique du Tricolore a aussi limité les dégâts contre les Flames, qui ont été 0 en 4 avec 12 tirs.

Ça inspire les gars quand Jake fait de gros arrêts et vice versa, quand Jake voit les gars se battre dans un contexte difficile, contre une équipe difficile à affronter. Il a réussi de gros arrêts et a fait la différence dans le match, a affirmé l'entraîneur Martin St-Louis.

« C'est ce que fait un gardien numéro un. »

— Une citation de  Martin St-Louis

Caufield a marqué le but clé en avantage numérique. L'Américain de 21 ans disputait un 100e match dans la LNH. Son but signifie qu'il a maintenant inscrit 40 buts et 70 points dans sa jeune carrière.

Juraj Slafkovsky a aussi touché la cible pour le CH (12-10-1) après seulement 13 secondes de jeu en première période. Sean Monahan a récolté deux aides.

De dos, il montre le poing.

Juraj Slafkovsky

Photo : La Presse canadienne / Larry MacDougal

Sean Monahan était de retour à Calgary pour une première fois depuis l'échange qui l'a envoyé à Montréal cet été. Il a disputé ses neuf premières campagnes dans la LNH avec les Flames et a reçu une chaleureuse ovation après un bref hommage durant la première pause publicitaire.

Ce n'est pas comme s'il avait joué ici durant seulement deux ou trois saisons. Il a pratiquement grandi ici, et les gars comprennent ça, a souligné St-Louis. Ç'a paru dans leur énergie, leur niveau d'urgence.

Allen était d'ailleurs content de pouvoir offrir une victoire à son coéquipier.

Il a été un élément important de cette organisation pendant longtemps. Il est un excellent joueur et nous sommes chanceux de pouvoir compter sur lui. Nous sommes contents d'avoir mis un sourire sur son visage.

Elias Lindholm a inscrit l'unique but des Flames (10-10-3). Jacob Markstrom a repoussé 17 tirs.

L'attaquant Brendan Gallagher n'a pas disputé la rencontre en raison d'une blessure au bas du corps. Rem Pitlick a été rappelé du Rocket de Laval en cours de journée, mais n'est pas arrivé à temps à Calgary pour participer à la rencontre.

Un gardien tente de trouver la rondelle devant son filet.

Jake Allen (34) a réalisé 45 arrêts face aux Flames de Calgary, jeudi soir.

Photo : La Presse canadienne / Candice Ward

Le Tricolore a donc joué avec 11 attaquants et 7 défenseurs. Les arrières Arber Xhekaj et Chris Wideman ont été insérés dans la formation. Johnathan Kovacevic a été laissé de côté.

Le défenseur Kaiden Guhle a retraité vers le vestiaire en boitant avec une vingtaine de secondes à jouer. Il a été atteint à une jambe par un puissant lancer de Michael Stone.

Les Montréalais joueront leur prochain match samedi, contre les Oilers, à Edmonton.

La clé Allen

Slafkovsky a vite donné l'avance au Canadien. Il a profité d'une sortie hasardeuse de Markstrom pour tirer dans une cage abandonnée après 13 secondes de jeu.

Allen a écrit l'histoire du reste de la première période. Il a multiplié les arrêts difficiles, frustrant notamment Nazem Kadri et Lindholm sur des tirs à bout portant. Il a aussi fermé la porte à Blake Coleman, qui s'était échappé.

Les Flames ont continué à multiplier les assauts en deuxième période. Adam Ruzicka a atteint le poteau lors d'un avantage numérique.

Slafkovsky a obtenu la plus belle occasion du côté du CH. Le Slovaque de 18 ans s'est échappé, mais son lancer a également atteint le poteau.

Je savais que j'aurais un peu plus de temps de jeu en jouant dans le top 6. J'étais prêt pour ce match et cela a assez bien été, a dit le jeune Slovaque. J'aime jouer avec Monahan. Il rend ses compagnons de trio meilleurs grâce à son intelligence. Et Josh joue un style similaire au mien.

Les Flames ont finalement créé l'égalité avec 29 secondes à faire en deuxième période. Lindholm a profité d'une belle remise de Jonathan Huberdeau pour toucher la cible peu de temps après un revirement du Canadien à la ligne bleue des Flames.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

L'équipe locale a ensuite décoché les neuf premiers tirs au but en troisième période, mais c'est le Bleu-blanc-rouge qui a finalement brisé l'égalité à 6:29. Andrew Mangiapane a été puni pour s'en être pris à Josh Anderson après un coup de sifflet, puis Caufield a marqué grâce à un lancer sur réception pendant l'avantage numérique subséquent.

Allen a continué à briller par la suite, accumulant les arrêts spectaculaires. Il a levé la jambière gauche pour stopper un tir de Lindholm avec 11 minutes à jouer et a frustré Mikael Backlund un peu plus tard dans une attaque à trois contre un des Flames.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...