•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Kenya évite les sanctions pour dopage, la Russie pas sortie du bois

Des éprouvettes en laboratoire

Des éprouvettes en laboratoire

Photo : Radio-Canada

Associated Press

La Russie et le Kenya, deux des pays les plus controversés en matière de lutte contre le dopage sportif, ont reçu mercredi des nouvelles encourageantes de la fédération qui chapeaute l'athlétisme à l'échelle internationale.

Le Kenya était au cœur d'une série de rencontres avec World Athletics, cette semaine, à Rome. L'organisme le surveillait à cause d'une crise de dopage qui tarde à être réglée et qui a entraîné la suspension d'une cinquantaine d'athlètes.

Le président de World Athletics, Sebastian Coe, a indiqué que les rumeurs d'une suspension complète du pays étaient erronées. Des investissements massifs du gouvernement kényan dans son agence antidopage ont rassuré les dirigeants de l'athlétisme et ont mis un terme à leurs plans d'imposer des sanctions plus draconiennes.

La Russie a, quant à elle, reçu des informations encourageantes du comité responsable de superviser ses efforts afin de répondre aux exigences de l'Agence mondiale antidopage à la suite du scandale qui avait été découvert avant même la tenue des Jeux de Sotchi, en 2014.

Le directeur du comité, Rune Andersen, a fait savoir que si Moscou continue de progresser, elle pourrait alors réintégrer la Fédération russe d'athlétisme dans son giron en mars prochain.

Cela ne signifie toutefois pas que la Russie obtiendrait immédiatement l'autorisation de participer à des événements d'envergure comme les Championnats du monde ou bien les Jeux de Paris en 2024.

Rappelons que la Russie ne peut envoyer des athlètes à des compétitions internationales avant la fin de la guerre en Ukraine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...