•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada pour l’honneur, le Maroc pour la survie

Des joueurs de soccer se félicitent après avoir marqué un but.

Alphonso Davies, du Canada, célèbre son but avec ses coéquipiers.

Photo : Getty Images / Claudio Villa

Radio-Canada

Même si le Canada est officiellement éliminé de la Coupe du monde après sa défaite contre la Croatie dimanche, il n'est pas question pour les hommes de John Herdman de jouer un rôle de figurant pour leur dernier match contre le Maroc jeudi.

Une fois la déception passée, les Canadiens ont amorcé leur préparation pour cet ultime duel. Il y a eu ce but d'Alphonso Davies, le premier de l'histoire du pays au Mondial. Le Canada peut maintenant aller chercher un premier résultat.

Ce sera une occasion pour nos joueurs et pour notre pays de continuer à avancer. Tactiquement, en tant que groupe, on s'est beaucoup amélioré. Le monde du soccer se demandait comme le Canada allait aborder cette compétition. On l'a abordée en étant offensif et cela restera notre approche, a affirmé le sélectionneur.

On va rester fidèle à notre identité et on abordera ce match comme une nouvelle chance d'écrire notre histoire. On a franchi des étapes importantes ensemble, on a pris beaucoup de plaisir pendant cette aventure et on sait qu'elle touche à sa fin. Mais les joueurs sont motivés pour essayer de créer un moment spécial, a-t-il ajouté.

Le Maroc aura sa destinée entre ses mains. Avec une victoire, il obtiendrait sa place en huitièmes de finale pour la deuxième fois seulement de son histoire.

Nous avons beaucoup de respect pour cette équipe canadienne, ils voudront marquer au moins un point. C'est peut-être mieux pour nous qu'elle n'ait pas la qualification à jouer, mais ils peuvent jouer libérés, alors que nous, on a quelque chose à perdre. Dès le début, il faudra leur montrer qu'on n'est pas là pour rigoler. Ce sera un match ouvert. Ils ont de très bons joueurs, une équipe agressive qui joue sur l'intensité, a indiqué le sélectionneur du Maroc Walid Regragui.

Bandeau consultez Tellement soccer

Si la Croatie parvient à battre la Belgique dans l'autre match du groupe F, le Maroc passerait automatiquement au tour suivant, même s'il s'inclinait devant le Canada.

Si on joue pour faire nul, on fera une grande erreur. Il faut garder le même plan. Nous sommes venus pour gagner, ce serait une erreur d'avoir une autre mentalité. Les joueurs veulent écrire une nouvelle page d'histoire. Faire des calculs serait une grosse erreur, estime Regragui. Nous voulons être maîtres de notre propre destin sans dépendre des résultats des autres, une victoire, un match nul, voilà les options. Nous voulons nous qualifier, il ne faut pas attendre ce qui se passe à Belgique-Croatie.

Une seule fois dans son histoire, en 1986, le Maroc a franchi la phase de groupe. Se retrouver en huitièmes de finale serait donc un grand moment pour la nation qui figure au 22e rang du classement de la FIFA.

On ne doit pas sortir de ce qu'on sait faire depuis le début de la compétition, pour ne pas avoir de regret, jouer notre football. Nos résultats ne sont pas sortis de nulle part, nous avons travaillé, mais il faut oublier la Croatie et la Belgique. Si vous m'aviez dit qu'on aurait quatre points après deux rencontres avec tout à jouer au prochain match, je l'aurais accepté avec plaisir, conclut le sélectionneur marocain.

Le match entre le Canada et le Maroc aura lieu jeudi à 10 h (HNE)

Bandeau annonçant la couverture en direct de la Coupe du monde
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...