•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Coupe du monde, une machine à pépites d’or

Le Qatar représente une vitrine extraordinaire pour les joueurs canadiens.

Il est sur un socle.

Le trophée des vainqueurs de la Coupe du monde

Photo : Getty Images / Luis Vera

La machine à rumeurs est déjà en marche même si la Coupe du monde au Qatar en est seulement à sa deuxième semaine.

Pour les responsables du CF Montréal, le tiroir-caisse pourrait résonner. Et ce n’est sûrement pas un hasard si le président de l'équipe, Gabriel Gervais, et son directeur sportif, Olivier Renard, sont à Doha.

Deux joueurs pourraient déjà être inclus dans des transferts : Alistair Johnston et Ismaël Koné.

Johnston aurait séduit le club écossais Celtic FC. Le défenseur était évalué avant le début du Mondial à presque 9 millions de dollars. Koné, qui est coté à 8 millions, intéresse le club de Watford, en deuxième division anglaise.

Il serre les poings pour célébrer une victoire.

Kamal Miller a joué cinq matchs avec l'équipe canadienne.

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Le géant Kamal Miller, général de la défense canadienne, a dû faire tourner bien des têtes chez les dépisteurs dans les tribunes, surtout qu'il est celui qui a le moins de valeur sur le marché actuel. Estimé à 6 millions, il est une véritable aubaine!

Même si certains joueurs sont restés sur le banc, ils ont tout de même une certaine valeur : 3,5 millions pour Samuel Piette, 3 millions pour Joël Waterman.

Il faut rappeler qu’avant le début du tournoi, la vedette du Bleu-blanc-noir Djordje Mihailovic avait été vendue à l’AZ Alkmaar, un club de première division néerlandaise, pour 8,5 millions.

Dans l’histoire du soccer, les Coupes du monde ont toujours été l’occasion de se faire remarquer et, surtout, de prendre de la valeur.

Après celle de 2014 à Rio, le Sénégalais Elhadji Diouf, qui jouait pour le club français de Lens, avait ébloui les Anglais de Liverpool. Et même si son équipe s'était inclinée devant les Turcs en quarts de finale, il s'est joint au club anglais en échange de 21 millions de dollars.

Toujours dans ce même Mondial, le champion du monde allemand Toni Kroos a conclu un contrat avec le Real Madrid et a délaissé le Bayern de Munich pour 35 millions.

Le joueur canadien court tranquillement et sourit après avoir marqué un but.

Tajon Buchanan joue pour le Revolution de la Nouvelle-Angleterre en MLS.

Photo : Reuters / HENRY ROMERO

L’avenir peut être prometteur et encore plus lucratif pour certains des Canadiens encore présents au Qatar. L’attaquant Tajon Buchanan se trouve en Belgique avec le club de Bruges.

Il est clair qu’après son dernier match sa valeur de 17 millions va progresser. Angleterre, France, Italie, Allemagne et Espagne seraient sur les rangs.

Et que dire de l’autre attaquant vedette Jonathan David qui porte les couleurs de Lille, dont la valeur est estimée par Transfermarkt à 63 millions? La pépite lilloise pourrait bientôt changer de pays, tellement il fait briller les yeux des plus grands clubs européens. L’Inter de Milan avait déjà montré un certain intérêt.

Il pointe son index droit vers le ciel et sourit.

Alphonso Davies

Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

Et enfin on garde le meilleur pour la fin, Alphonso Davies!

Son but historique pour le Canada en Coupe du monde pourrait faire monter les enchères. Sa valeur marchande est estimée à l’heure actuelle à 100 millions. Il pourrait suivre la même destinée que l’Allemand Kroos en 2014.

Si la Coupe du monde est bel et bien en or, elle ne reviendra qu’à une seule nation, mais elle contribuera certainement à créer des pépites.

(Source de la valeur des joueurs : site Transfermarkt)

Bandeau annonçant la couverture en direct de la Coupe du monde

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...