•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième en France, Mathias Guillemette brille encore dans la Ligue des champions

Il roule dans le peloton.

Mathias Guillemette portait le maillot bleu de meneur du classement général des épreuves d'endurance de la Ligue des champions de l'UCI, samedi.

Photo : UCI Track Champions League

Radio-Canada

Certains parlaient d’une victoire inattendue de Mathias Guillemette lors de la première étape de la Ligue des champions il y a deux semaines. Mais le cycliste de 20 ans a une fois de plus prouvé samedi que sa place au sommet du classement général provisoire en endurance n’était pas du tout une question de chance.

Vêtu du maillot bleu pâle de meneur au début de la journée, il était une fois de plus en mission à la course par élimination où s’il semblait avoir une cible dans le dos à Saint-Quentin-en-Yvelines, lieu de la troisième étape sur cinq de la Ligue des champions.

Après s’être momentanément retrouvé à l’arrière du peloton en début de course, le Trifluvien n’a pas perdu de temps pour aller se réfugier à l’avant du groupe où il est demeuré jusqu’à la toute fin. Opposé à Oliver Wood en finale, Guillemette a puisé dans toutes ses réserves d’énergies, mais le Britannique a finalement eu raison de lui.

Le Québécois a terminé 2e et a du même coup réussi à monter sur le podium pour la troisième fin de semaine d’affilée à la course par élimination.

C’était une course difficile mentalement, j’ai réussi à mettre les doutes de côté et je me suis lancé dans la course avec toute mon énergie. Je me sentais quand même bien. Et quand j’ai réussi à me retrouver à l’avant du peloton, je savais que j’avais ce qu’il faut pour me rendre jusqu’au bout, a-t-il déclaré.

Plus tôt dans la journée, Guillemette a connu une course en deçà de ses attentes au scratch où il n’est allé chercher que deux points au classement général. Cette spécialité a été remportée par l’Espagnol Sebastian Mora Vedri.

Le résultat est un peu décevant même si ça n’a pas été une mauvaise course en tant que telle. On avait une stratégie avec Dylan Bibic, ça ne s’est pas du tout passé comme prévu, mais on a essayé au moins et on a réussi à sauver les meubles.

Deuxième au scratch et 3e à la course par élimination, le Suisse Claudio Imhof est venu soutirer le maillot de meneur à Guillemette au terme de la troisième étape.

Avec seulement six points de retard sur Imhof, Guillemette est persuadé qu’il pourra combler l’écart lors des deux dernières étapes de la Ligue des champions qui auront lieu à Londres le week-end prochain.

Il reste encore deux grosses journées de compétition, je ne suis pas trop nerveux. Je veux demeurer constant pour les prochaines courses. Les maillots ont changé de main chaque fois, donc si on se fie à la tendance, je vais m’organiser pour le récupérer à la dernière journée, a conclu Guillemette en riant.

Du côté féminin, la Canadienne Kelsey Mitchell a pris le 3e rang du keirin et a été éliminée en demi-finales au sprint. Elle est en 3e position du classement général de la vitesse, dominé par la Française Mathilde Gros.

Avec Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...