•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Les Canadiens doivent nous respecter », affirme le sélectionneur croate

Un entraîneur est entouré de ses joueurs de soccer et pointe un doigt en l'air en parlant avec intensité.

Le sélectionneur canadien John Herdman parle à ses joueurs après la défaite de 0-1 contre la Belgique.

Photo : Getty Images / Richard Heathcote

Agence France-Presse

Se disant victime de propos provocateurs de la part de son homologue canadien, le sélectionneur de la Croatie, Zlatko Dalic, a demandé du « respect » samedi à son futur adversaire au Mondial, dimanche.

Les Canadiens doivent nous respecter, a affirmé le Croate. Leur manière de s'exprimer n'a pas été respectueuse. Nous sommes vice-champions du monde et nous avons remporté deux médailles au Mondial au cours des 30 dernières années. Nous méritons du respect.

Ils célèbrent la victoire de la Croatie contre l'Angleterre en demi-finale de la Coupe du monde.

Le milieu de terrain Luka Modric (à gauche) et le sélectionneur Zlatko Dalic

Photo : Associated Press / Frank Augstein

Je n'ai fait que dire à mes joueurs après le match contre la Belgique [défaite de 1-0] qu'ils devaient avoir en tête qu'il nous restait encore du travail à accomplir, a indiqué l’entraîneur-chef du Canada, John Herdman. Ils ont adhéré à cette mentalité dès le premier jour.

Dalic a aussi souligné à quel point la formation canadienne est une très bonne équipe, sérieuse et redoutable, qui a donné du fil à retordre à la Belgique.

Nous allons devoir être agressifs dans un match qui s'annonce difficile contre le Canada. Il faudra être énergique, bien plus qu'au cours du premier match [nul contre le Maroc, 0-0]. Jusqu'ici, nous avons toujours répondu présents dans l'adversité. Il nous faudra faire preuve d'intelligence et jouer avec plus de verticalité.

Quant à Herdman, il a souligné l’importance du match de dimanche pour le Canada.

« C'est un match clé pour nous. Il va falloir obtenir un résultat pour continuer. Cela fait 36 ans que nous attendons ce moment, nous sommes extrêmement motivés et je n'ai pas besoin de motiver mes joueurs davantage. Nous avons joué une vingtaine de matchs pour arriver jusqu'ici. Ce sera un jour spécial, nous allons jouer contre des joueurs extraordinaires et ce sera un match extraordinaire. »

— Une citation de  John Herdman, sélectionneur de l'équipe canadienne

L’entraîneur s’est aussi fait questionner sur le tir de pénalité raté d’Alphonso Davies lors du match contre la Belgique.

Le gardien belge plonge à sa droite pour arrêter le tir de pénalité du Canadien.

Thibaut Courtois (no 1) et Alphonso Davies (no 19)

Photo : (Nathan Denette/The Canadian Press)

Le défenseur du Bayern de Munich n'était pas censé être le tireur attitré des Canadiens, mais c'est bien lui qui s'est exécuté, échouant lamentablement devant Thibaut Courtois, tout heureux d’arrêter cette tentative bien trop molle pour être dangereuse dès la 10e minute de jeu.

Quand on a un joueur qui pèse 85 millions de dollars et qui a une telle confiance en lui, il faut lui laisser prendre le ballon, a déclaré John Herdman. Je suis fier de Phonzy [le surnom d'Alphonso Davies, NDLR], car il a récupéré le ballon. C'était un grand moment pour lui : il porte le poids d'une nation et de 36 ans d'attente.

Hors de question aussi de l'accabler pour le capitaine Atiba Hutchinson, selon qui la désignation du tireur a été prise collectivement.

Nous disposions de deux joueurs très confiants dans cet exercice, a-t-il expliqué. Alphonso avait tiré quelques tirs de pénalité avant, tout comme Jonathan David. Phonzy avait le ballon dans les mains et il était de toute évidence prêt pour ce moment. C'est malheureux qu'il l'ait raté, mais il affrontait un très grand gardien.

Doté d'une technique au-dessus de la moyenne et, surtout, très véloce, Davies, issu d'une famille de réfugiés libériens, né dans un camp au Ghana et arrivé au Canada à l'âge de 5 ans, a débarqué à 18 ans au sein du grand club bavarois, devenant même le premier Canadien à soulever la Ligue des champions en 2020 à l'issue de la finale remportée 1-0 contre le Paris Saint-Germain.

Bandeau annonçant la couverture en direct de la Coupe du monde

Plus jeune international canadien de l'histoire à 16 ans, 7 mois et 11 jours, il a battu dans la foulée un autre record le 13 juin 2017, celui du buteur le plus précoce de son pays en sélection.

Il a vécu beaucoup de choses dans sa vie, ce qui lui permet d'avoir une volonté plus grande que la plupart des gens, estime le sélectionneur canadien.

Sa vitesse et sa rage de vaincre devraient en tout cas faire un bien fou contre les Croates de Luka Modric, apparus sans inspiration à leur première rencontre dans cette Coupe du monde contre le Maroc (0-0) et déjà dos au mur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...