•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mbappé envoie la France en huitièmes, l’Argentine se réveille face au Mexique

Un joueur de soccer célèbre un but en ouvrant les bras.

Kylian Mbappé célèbre ses deux buts inscrits lors du match opposant la France au Danemark.

Photo : Getty Images / Elsa

Agence France-Presse

La France, d'abord dominatrice avant de reprendre l'avantage quand elle souffrait, est venue à bout du Danemark 2-1 grâce à un nouveau doublé de Kylian Mbappé, devenant ainsi samedi la première nation à atteindre les huitièmes de finale du Mondial au Qatar.

Avec six points en deux matchs dans le groupe D, contre un seul pour le demi-finaliste de l'Euro, les joueurs de Didier Deschamps comptent en effet trois unités d'avance sur l'Australie et cinq sur les Tunisiens, qui se sont inclinés devant les Socceroos.

Ils joueront donc sans complexe mercredi face à la Tunisie, avec la possibilité de reposer certains cadres.

Les Bleus peuvent toutefois pousser un soupir de soulagement, car, alors qu'ils avaient fait le plus dur en ouvrant le score (61e), ils ont réussi à reprendre l'avantage au plus fort de la poussée de ces imprévisibles Danois, qui les avaient déjà dominés deux fois cette année en Ligue des nations et venaient d'égaliser (68e).

Les Français ont alors été portés par Mbappé, qui rejoint Zidane avec 31 buts. L'attaquant du Paris Saint-Germain, moins inspiré qu'à l'ordinaire en première période, a en effet retrouvé en seconde tout son réalisme.

Lorsque les espaces se sont ouverts, il a utilisé toute sa fougue. Et une combinaison avec Hernandez lui a permis de trouver l'ouverture.

Le but a toutefois provoqué le réveil des Danois, comme contre la Tunisie (0-0), jusque-là assez attentistes et disciplinés, tout prêt à exploiter la faute de l'adversaire.

Malgré le grand retour de Varane, absent depuis le 22 octobre et souvent utile jusqu'à sa sortie (75e), la défense tricolore, dans laquelle Koundé était également titulaire, a donc fini par s'incliner sur un coup de pied de coin, l'un des points forts des Nordiques, repris par Christensen.

Rééquilibrée, la rencontre aurait pu basculer en leur faveur sans une intervention décisive de Lloris (73e) et c'est lorsque la France semblait la plus friable que Mbappé, touché par un centre de Griezmann, très intéressant dans sa nouvelle position de relayeur, est de nouveau sorti de sa boite (86e).

Le tenant du titre enchaîne donc une sixième victoire planétaire d'affilée, ce qui ne lui était arrivé qu'une fois dans sa longue histoire.

Messi secoue l'Argentine

Empêtrée dans un match sans rythme contre le Mexique, l'Argentine s'est imposée 2-0 grâce à deux exploits de son capitaine Leo Messi et d'Enzo Fernandez au stade Lusail de Doha, et s'est relancée dans la course aux huitièmes de finale.

Il lève son poing droit.

Lionel Messi a délivré l’Albiceleste à la 64e, d’une frappe écrasée plein axe, à 25 mètres de la cage de Guillermo Ochoa.

Photo : afp via getty images / KIRILL KUDRYAVTSEV

Après une défaite embarrassante de 2-1 contre l'Arabie saoudite lors de son entrée en lice mardi dernier, l'Albiceleste est désormais 2e du groupe C avec trois points, derrière la Pologne (quatre points), qu'elle affrontera mercredi prochain (20 h), tandis que l'Arabie saoudite (trois points) fera face au Mexique (un point) au même moment.

Au-delà de la victoire, cruciale dans l'optique de poursuivre l'aventure dans la compétition, l'Argentine n'a pas rassuré dans le jeu, loin de là.

Dans un match soporifique, elle s'en est remise à son meneur génial, qui a délivré les siens d'une superbe frappe croisée, fouettée, à l'entrée de la surface de réparation (64e).

Ce but coïncidait avec un semblant de temps fort argentin, quelques minutes après l'entrée en jeu (57e) du jeune Enzo Fernandez (21 ans). Si ces deux événements semblaient alors fortuits, le deuxième but argentin inscrit par le milieu de terrain de Benfica a prouvé qu'ils étaient bien liés.

D'une frappe enroulée puissante après un crochet furtif, Fernandez a trompé Memo Ochoa, le vétéran mexicain de 37 ans.

C'est encore Messi qui a donné la passe décisive à Fernandez, comme un relais à son cadet de 14 ans, promis à un bel avenir.

Avant cela, Messi était embourbé dans le marasme argentin. Il a fallu attendre les dernières secondes de la première mi-temps pour voir les joueurs de l'Albiceleste enchaîner avec vitesse et précision, quand La Pulga (La Puce) et Angel Di Maria ont combiné aux abords de la surface de réparation mexicaine, menant à un centre dangereux de Marcos Acuna.

Le capitaine a longtemps été incapable d'emmener son équipe, ni collectivement ni individuellement. Il a notamment gâché la première chance en solitaire qui s'est présentée à lui (52e).

C'est bien son but qui a compté le plus, d'autant qu'en face, les Mexicains, malgré beaucoup d'engagement insufflé en première période, ne se sont pas montrés dangereux.

Ils auront tout de même l'occasion de se qualifier s'ils battent l'Arabie saoudite, carrosse redevenue citrouille plus tôt dans la journée.

Il faudrait pour cela que l'Argentine perde dans le même temps contre les Polonais, ce qui n'est pas dans les plans de Messi et de Fernandez.

La Tunisie au bord de l'élimination

Stérile à l'attaque, la Tunisie s'est mise dans une situation très délicate avec une défaite de 1-0 contre l'Australie, victorieuse grâce à un but de Mitchell Duke au stade Al-Janoub de Doha.

Un gardien de but au soccer effectue un arrêt de la main gauche.

Le gardien Aymen Dahmen lors du match opposant la Tunisie à l'Australie.

Photo : Getty Images / Richard Heathcote

Pour espérer encore se qualifier pour les huitièmes de finale, les Aigles de Carthage, qui ne comptent qu'un seul point, devront impérativement battre la France, championne du monde en titre, à leur troisième match, et espérer une conjoncture favorable dans le groupe.

L'Australie, en revanche, peut continuer à rêver, puisqu'une victoire contre le Danemark lui ouvrirait les portes de la phase à élimination directe.

Bandeau consultez Tellement soccer

Comme les Bleus sont déjà qualifiés, Didier Deschamps pourrait ménager ses cadres pour le dernier match de la poule contre la Tunisie.

La Pologne et Lewandowski se réveillent

La Pologne de Robert Lewandowski, enfin buteur dans une Coupe du monde, a fait un pas vers la qualification en battant 2-0 l'Arabie saoudite, qui n'est pas parvenue à rééditer son exploit contre l'Argentine, au stade de l'éducation.

Tenus en échec par les Mexicains en ouverture (0-0), les Polonais se sont imposés grâce à Piotr Zielinski (39e) et au premier but à ce niveau de leur vedette (82e). Muet en quatre matchs de Coupe du monde (trois en 2018 et un en 2022), l'attaquant du FC Barcelone s'est enfin libéré.

Des joueurs de soccer polonais se tapent dans les mains après une victoire alors qu'un joueur de l'Arabie saoudite est agenouillé le front contre le sol.

Les joueurs de la Pologne célèbrent leur victoire de 2-0 contre l'Arabie saoudite.

Photo : Getty Images / Michael Steele

La Pologne peut aussi remercier son gardien Wojciech Szczesny, décisif à plusieurs reprises. Elle reprend espoir dans la course aux huitièmes de finale.

Les Saoudiens, qui rêvent de se qualifier pour les huitièmes comme lors de l'épopée du Mondial de 1994, devront réagir face à ces mêmes Mexicains.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...