•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plafond salarial pourrait bondir en 2023-2024 dans la LNH

Il donne une conférence de presse.

Gary Bettman

Photo : La Presse canadienne / Charles Krupa

Associated Press

Le plafond salarial de la Ligue nationale de hockey (LNH) pourrait connaître son premier grand bond depuis la pandémie, et plus tôt que prévu.

Le commissaire Gary Bettman a déclaré que les joueurs pourraient finir de payer dès cette saison ce qu'ils doivent aux propriétaires en raison des pertes de revenus dues à la pandémie. Cela signifierait que le plafond augmenterait de 4 millions de dollars ou plus l'été prochain.

Les projets initiaux prévoyaient une hausse modeste de 1 million de dollars et une augmentation plus importante à l'été 2024, mais l'optimisme est désormais de mise pour 2023. Le commissaire a précisé que la ligue avait généré 5,4 milliards de dollars de recettes liées au hockey la saison dernière.

Les revenus sont plutôt à la hausse, a-t-il dit mardi après une réunion du bureau des gouverneurs de la LNH. Les affaires sont bonnes, et donc les choses semblent possibles pour que la dette des joueurs soit remboursée cette année. Si nous le manquons, ce sera de justesse et ce sera l'année prochaine.

La ligue et le syndicat ont convenu de maintenir le plafond au même niveau après la pandémie et d'utiliser des paiements séquestres pour compenser ce que les joueurs doivent aux propriétaires afin de partager les revenus à parts égales. Cela signifie que le plafond est resté à 81,5 millions de dollars pendant deux saisons avant de passer à 82,5 millions cette année.

Avec les nouveaux accords sur les droits médiatiques américains et d'autres sources de revenus, ce montant pourrait dépasser 86 millions dans un avenir rapproché.

Que faire des Russes à la Coupe du monde?

En ce qui concerne la Coupe du monde de hockey, la LNH, son association des joueurs et la Fédération internationale de hockey sur glace continuent les discussions sur la possibilité de la tenue de l'événement en février 2024.

Bettman a admis que les parties concernées manquent de temps pour respecter ce délai.

Nous nous rapprochons de cette échéance, quelle qu'elle soit, a-t-il mentionné. Nous devons être en mesure, dans un avenir prévisible, de régler tous les problèmes, sinon cela retarderait la Coupe du monde.

Parmi les dossiers en suspens, il y a celui de savoir ce qu'il faut faire avec la Russie, compte tenu de la guerre en Ukraine et du nombre de vedettes russes dans la LNH. Une option est de les faire jouer en tant qu'entité qui n'est pas la Russie, mais d'autres en lice ont fait savoir à la ligue que ce n'était pas suffisant et qu'ils ne voulaient pas que des joueurs russes participent.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...