•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stephanie Labbé nommée DG du programme féminin des Whitecaps

Elle salue la foule pendant une présentation d'avant-match.

Stephanie Labbé a joué 85 fois pour l'équipe canadienne à titre de gardienne de but.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Presse canadienne

Les Whitecaps de Vancouver ont embauché l'ancienne gardienne de but de la sélection canadienne Stephanie Labbé au poste de directrice générale du programme féminin.

Les Whitecaps ont indiqué par communiqué jeudi que Labbé allait superviser et transformer le volet féminin du club basé en Colombie-Britannique.

Parmi ses tâches se trouve celle d'évaluer la faisabilité du développement d'une ligue nationale féminine qui compterait dans ses rangs une équipe professionnelle à Vancouver.

Mon plus grand objectif, mon ambition, c'est d'aider à coordonner et instaurer un circuit féminin de soccer au Canada. Je crois absolument que c'est le meilleur moyen d'avancer pour ce pays, a assuré Labbé.

« Les Canadiennes figurent parmi les meilleures joueuses au monde. Créer une ligue leur offrirait la possibilité de rester à la maison et permettrait aussi aux plus jeunes de rêver à ce circuit. Nous avons l'occasion de créer une ligue de calibre mondial. Il n'y a aucune intention de mettre sur pied un circuit de deuxième ordre au Canada. »

— Une citation de  Stephanie Labbé, directrice générale du programme féminin des Whitecaps de Vancouver

La principale intéressée a d'abord été approchée par les Whitecaps au début de l'année.

N'ayant pas encore officiellement pris sa retraite, elle a repoussé les discussions avec l'état-major concernant son après-carrière, le temps de disputer un dernier match amical avec la sélection canadienne.

C'est spécial d'avoir terminé ma carrière de joueuse à Vancouver et de commencer ce nouveau chapitre aussi à Vancouver, a indiqué Labbé.

Avant de répondre aux questions des médias, la nouvelle DG du programme féminin des Whitecaps s'est prononcée sur le rapport Yates, résultat d'une enquête indépendante lancée à la suite de scandales au sein de la NWSL. Le document rendu public lundi dénonce des abus systémiques dans ce circuit.

Je veux être une voix afin que les athlètes puissent discuter de leurs problèmes de manière sécuritaire parce que les abus n'ont pas leur place au soccer et dans tous les sports au Canada, a-t-elle mentionné.

Avec ce poste et cette plateforme, je veux dire à toutes les victimes et les personnes qui ont vécu une situation d'abus, je suis ici pour vous, je vais me lever pour vous, je vais me battre pour vous..., a renchéri Labbé, émotive durant son allocution.

Âgée de 35 ans, Labbé a annoncé en janvier qu'elle mettait un terme à sa carrière sportive. Elle défendait alors les couleurs du Paris Saint-Germain au sein du Championnat français de soccer.

Elle a joué un rôle crucial dans la conquête de la médaille d'or olympique du Canada aux Jeux de Tokyo en 2021. Elle a aussi remporté le bronze aux Jeux de Rio en 2016.

Les performances de Stephanie Labbé l'an dernier lui ont valu une nomination parmi les finalistes au titre de gardienne par excellence de la FIFA. Ses prouesses en tirs de barrage du tournoi olympique, d'abord en quarts contre le Brésil, puis en finale face à la Suède, ont marqué les esprits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !