•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valérie Tétreault remplace Eugène Lapierre à la direction de l’Omnium Banque Nationale

Eugène Lapierre souriant au micro du studio 18 de Radio-Canada

Eugène Lapierre

Photo : Radio-Canada / Laurent Boursier

Radio-Canada

Une page importante de l'histoire du tennis canadien se tourne alors que le directeur de l'Omnium Banque Nationale de Montréal, Eugène Lapierre, cède sa place à Valérie Tétreault et se consacrera maintenant au développement du tennis chez les plus jeunes.

Arrivé à la tête de l’événement en 2001, Eugène Lapierre songeait à passer le flambeau depuis quelques années, mais la pandémie l’a incité à rester un peu plus longtemps pour effectuer la transition.

Il y a quelques années déjà, je me disais qu’après 20 ans à la direction du tournoi, ce serait un bon chiffre, mais 20 ans a coïncidé avec la COVID. En 2020, il n’y a pas eu de tournoi et je me suis dit que ce serait bien plate d’arrêter à ce moment-là.

Si Eugène Lapierre quitte son poste de directeur du tournoi, il reste associé à Tennis Canada comme consultant.  Il souhaite maintenant s'investir davantage dans une cause qui lui tient à cœur : la promotion d'un meilleur accès à des terrains de tennis au Québec.

« Depuis quelques années, on a bien développé le sport à Tennis Canada. De ce qu’on voit des résultats, on a bien renforcé le haut de la pyramide en lançant le centre national, en développant les tournois professionnels, l’entraînement dans les clubs sportifs, et ainsi de suite. Par contre, on n'est pas encore là du côté de la participation. »

— Une citation de  Eugène Lapierre

Dans ce sens, on a peut-être fait des miracles avec la participation qu’on avait, en étant capables de "sortir" des champions sur la scène internationale. C’est assez exceptionnel, a ajouté M. Lapierre.

Moi, j’aimerais donner la chance à plusieurs amateurs de tennis, des jeunes surtout, de pouvoir jouer à l’année longue.

Eugène Lapierre laisse une organisation en santé avec un tournoi qui a accueilli un record de plus de 237 000 spectateurs cet été.

L'ancien directeur de l'Ominum Banque Nationale, Eugène Lapierre, serre la main de Valérie Tétreault, qui lui succède.

Eugène Lapierre et Valérie Tétreault

Photo : Alexandre Gascon

La nouvelle directrice, Valérie Tétreault, sait qu’elle aura de grands souliers à chausser.

Je suis consciente que c’est ce que les gens vont se dire en entendant la nouvelle aujourd’hui, affirme-t-elle. Je suis très consciente que j’ai des croûtes à manger et que je suis mieux de me lever de bonne heure pour avoir une feuille de route qui ressemble à celle d’Eugène.

Mais je sais aussi que je peux compter sur une équipe qui est tout simplement formidable pour me soutenir dans tout ça.

Valérie Tétreault occupait déjà le poste de directrice des communications de Tennis Canada.

Elle compte 13 titres canadiens chez les juniors. Elle a aussi représenté le Canada à la Coupe Billie-Jean-King de 2007 à 2010 avant d'annoncer sa retraite à 22 ans.

Native de Saint-Jean-sur-Richelieu, Mme Tétreault s'est jointe à Tennis Canada en tant que coordonnatrice des communications en 2011.

C’est lors de sa dernière année chez les professionnelles qu'elle a attiré l’attention de celui qui allait devenir son mentor.

Eugène Lapierre l’avait invitée à prendre la parole lors du lancement du projet d’améliorations du centre national avec, notamment, l’ajout de courts de tennis sur terre battue. Il avait été impressionné par la jeune femme.

Elle a volé le show!

On a rapidement compris, avec son message, que ce projet qu’on avait de construire des terrains de tennis, c’était pour le développement des athlètes, se rappelle Eugène Lapierre.

Maintenant qu’il lui cède sa place, le directeur n’a aucun doute que sa protégée pourra poursuivre la mission de l’Omnium Banque Nationale avec succès.

« Premièrement, elle connaît le tennis de A à Z. Ça fait 11 ans qu’elle travaille pour le tournoi, elle le connaît de A à Z et elle a un leadership naturel. Ce n’est pas elle qui va sauter sur la table, mais quand elle dit quelque chose, on la croit. »

— Une citation de  Eugène Lapierre

Si Eugène le dit, on peut le croire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !