•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Logan Mailloux obtient un contrat de trois ans de la part du Canadien

Un joueur de hockey sur une patinoire.

Logan Mailloux

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Presse canadienne

Le Canadien de Montréal (CH) s'est entendu mercredi sur les modalités d'un contrat de recrue de trois ans avec le défenseur Logan Mailloux.

L'entente, qui liera Mailloux au club jusqu'à la fin de la saison 2024-2025, rapportera 750 000 dollars américains (1 million de dollars canadiens) à Mailloux cette saison et 832 500 dollars américains (1,1 million de dollars canadiens) les deux autres, en plus d'un boni à la signature de 92 500 dollars américains (127 000 dollars canadiens).

S'il évolue dans la Ligue américaine, Mailloux touchera 70 000 dollars américains (95 000 dollars canadiens) par saison.

Âgé de 19 ans, Mailloux a disputé 12 matchs avec les Knights de London la saison dernière, amassant neuf points (trois buts, six aides), en plus de purger 13 minutes de pénalité.

Le natif de Belle River, en Ontario, a été le 31e choix au total du repêchage 2021, ce qui avait fait grand bruit.

Quelques jours avant le repêchage, le jeune homme avait demandé aux équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) de ne pas le sélectionner puisqu’il jugeait qu’il ne méritait pas ce privilège.

Un an plus tôt, Mailloux s'est retrouvé dans l'eau chaude pour avoir pris et partagé sur les réseaux sociaux, sans le consentement de la fille en question, une photo d'une partenaire lors d'un acte sexuel à l’automne 2020, au moment où il jouait en Suède. La justice suédoise lui a imposé deux amendes pour ses crimes.

Le Canadien avait fait fi de cette demande, et le propriétaire de l’équipe, Geoff Molson, avait dû s’excuser quelques jours plus tard tellement les critiques étaient vives.

Le Tricolore a assuré qu’il allait encadrer le jeune homme et que ce dernier méritait une deuxième chance.

Logan Mailloux a été invité au camp de développement du CH en juillet dernier puisque l’organisation jugeait qu’il avait beaucoup cheminé. Le jeune homme affirmait aussi qu'il avait changé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !