•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré le retour de Suzuki, le Canadien s’incline devant les Sénateurs

Ils sont devant le filet du CH. Un joueur des Sénateurs tente de prendre la rondelle devant le gardien de but.

Les Canadiens ont perdu tous leurs matchs préparatoires jusqu'à présent.

Photo : The Canadian Press / Peter Mccabe

La Presse canadienne

Le Canadien a retrouvé son capitaine, mardi soir au Centre Bell, mais la formation montréalaise n'a pas été en mesure de gagner un premier match préparatoire cet automne.

Le Tricolore a connu trop de séquences sans cohésion et a subi un sixième revers en autant de sorties préparatoires, s'inclinant 5-4 devant les Sénateurs d'Ottawa.

Nick Suzuki disputait un premier match avec le C sur son chandail, après avoir guéri d'une blessure au bas du corps subie avant le début du camp. Il a été le meilleur joueur du Canadien, y allant de nombreux jeux spectaculaires en possession de la rondelle.

C'est la meilleure des sensations, a dit Caufield au sujet du retour de son complice sur glace et hors de la patinoire. C'est toujours bon de compter sur lui. Il avait son énergie habituelle et il a fait de bons jeux.

Suzuki a notamment mis la table de brillante façon pour un but de Joel Armia en deuxième période. Il a alors évité une mise en échec de Parker Kelly en zone neutre, avant de se moquer du défenseur recrue Jake Sanderson, puis de faire une passe dans l'enclave vers Armia. Ce dernier a fait bouger les cordages grâce à un bon tir.

Suzuki s'est aussi fait complice d'un but de Cole Caufield en avantage numérique en troisième période.

Pour sa part, Juraj Slafkovsky a manqué de synchronisme avec ses deux compagnons de trio.

Les premiers matchs dans la LNH sont toujours difficiles, et je sais de quoi je parle, a affirmé Caufield au sujet de Slafkovsky. Je suis fier de lui parce qu'il continue de travailler fort et de tenter des jeux. Ça va finir par tomber en place pour lui.

Le défenseur David Savard a aussi touché la cible pour le Canadien, à la suite d'une belle montée de sa part. Savard a réalisé un beau jeu de passes en compagnie de Jake Evans et Rem Pitlick.

Juraj Slafkovsky était de nouveau en action. Le premier choix lors du dernier repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) a évolué à la droite de Caufield et Suzuki, mais il a connu une soirée en dents de scie.

Dans un rôle de soutien, Rafaël Harvey-Pinard a continué d’offrir un effort complet. Evans a aussi brillé grâce à un bon échec avant.

C'est sa constance, son éthique de travail. Il est un compétiteur, a dit l'entraîneur-chef Martin St-Louis en louangeant le travail de Harvey-Pinard. Il n'a pas peur de livrer des batailles et il fait preuve de courage. On sait ce qu'on obtient de Harvey-Pinard à tous les matchs.

En défensive, Kaiden Guhle a joué avec confiance aux côtés de Savard, avant de commettre une bourde monumentale qui a mené à un but de Brady Tkachuk en fin de rencontre. La soirée a été difficile pour Corey Schueneman, qui faisait la paire avec Jordan Harris.

Le défenseur Arber Xhekaj a aussi fait mouche pour le Canadien. Devant le filet, Samuel Montembeault a repoussé 18 tirs.

Les attaquants Joel Armia et Emil Heineman n'ont pas terminé la rencontre. Heineman n'est pas revenu au jeu après la deuxième période, tandis qu'Armia a pris la direction du vestiaire après une présence sur la patinoire lors du dernier tiers. Le Canadien n'a pas immédiatement fourni d'informations au sujet de leur état de santé.

Du côté des Sénateurs, Alex DeBrincat, Claude Giroux et Shane Pinto ont amassé chacun un but et une aide. Tyler Motte a aussi marqué un but, tandis que Mathieu Joseph a récolté deux aides. Anton Forsberg a réalisé 21 arrêts.

Le Canadien terminera son calendrier préparatoire avec deux autres rencontres face aux Sénateurs d'Ottawa : jeudi à Gander, à Terre-Neuve-et-Labrador, puis samedi à Bouctouche, au Nouveau-Brunswick.

Brandon Gignac et Owen Beck retranchés

Owen Beck et Brandon Gignac ont tous deux été coupés du camp après la défaite du Canadien.

Beck a été renvoyé chez les Steelheads de Mississauga, dans la Ligue de hockey de l'Ontario (Ontario Hockey League, ou OHL). Le natif de Port Hope, en Ontario, ne repart cependant pas les mains vides : il est un des rares choix de deuxième ronde à avoir signé un contrat dès son premier camp d’entraînement.

Pour sa part, l'attaquant Brandon Gignac a été renvoyé au camp du Rocket de Laval, dans la ligue américaine de hockey.

Il reste maintenant 35 joueurs au camp du Canadien, dont 31 sont en santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !