•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le procès de Bernie Ecclestone aura lieu en 2023

Un homme marche devant les caméramans et photographes.

Bernie Ecclestone à sa sortie de la cour.

Photo : Getty Images / Chris J Ratcliffe

Agence France-Presse

Le procès pour fraude fiscale de l'ancien patron de la formule 1 (F1) Bernie Ecclestone se tiendra dans un an, à partir du 9 octobre 2023, a décidé mardi la justice britannique.

Ecclestone, 91 ans, comparaissait mardi devant la Southwark Crown Court de Londres. Il est accusé d'avoir omis de déclarer au fisc britannique plus de 400 millions de livres (620 millions de dollars canadiens) d'actifs détenus à l'étranger, entre 2013 et 2016.

Le parquet avait autorisé en juillet son inculpation à l'issue d'une enquête du fisc présentée comme complexe et internationale et, lors d'une audience en août, l'ancien magnat de la F1 avait plaidé non coupable.

Mardi, Bernie Ecclestone s'est présenté au tribunal en costume trois-pièces sombre, accompagné de son épouse, et a été autorisé à assister à l'audience juste derrière ses avocats plutôt que dans l'espace réservé aux accusés, du fait de ses problèmes auditifs.

Son procès, l'an prochain, devrait durer jusqu'à six semaines, a précisé le procureur Alexander Langhorn.

Ecclestone a régné sans partage sur la F1 durant près de 40 ans, jusqu'en janvier 2017. Il avait alors quitté son poste de dirigeant de l'élite du sport automobile mondial après avoir été licencié par le nouveau détenteur des droits commerciaux de la discipline, le groupe américain Liberty Media.

Éphémère pilote de course à la fin des années 1950, puis patron de l'écurie Brabham, l'homme d'affaires britannique, dont la fortune a été estimée par le magazine Forbes à plus de 2,5 milliards de livres (3,88 milliards de dollars canadiens), est très largement considéré comme l'artisan de la transformation de la F1, devenue sous sa férule une activité lucrative.

Il a notamment été, à la fin des années 1970, l'un des pionniers de la commercialisation des droits de retransmission télévisée d'événements sportifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !