•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Owen Beck a séduit les dirigeants du Canadien

Owen Beck , le nuéro 6e des Canadiens de Montréal, lance la rondelle derrière un joueur des Maple Leafs.

Owen Beck face à l'ancien des Canadiens, Victor Mete.

Photo : The Canadian Press / Nick Iwanyshyn

Radio-Canada

Owen Beck en a impressionné plusieurs au camp d’entraînement du Canadien de Montréal et il a été récompensé par un contrat de trois ans.

C'est le premier contrat du jeune homme dans la Ligue nationale de hockey (LNH), et l'entente lui rapportera 775 000 $ en 2022-2023, 835 000 $ en 2023-2024 et 855 000 $ en 2024-2025.

Le contrat, qui comporte des bonis à la signature de 95 000 $ par année, paiera Beck 82 500 $ par saison dans la ligue.

Beck est un des rares choix de deuxième ronde à signer un contrat dès son premier camp d’entraînement.

C’est vraiment un bon feeling de voir que l’équipe a confiance en moi, a souligné le joueur. C’est le résultat du travail que j’ai fait cet été pour me préparer à livrer le meilleur de moi-même ici.

L’entraîneur-chef Martin St-Louis est l'un de ceux que Beck est parvenu à convaincre.

Je pense que c’est la maturité dans son jeu et sa constance dans les décisions qu’il prend sur la glace.

Il est dangereux dans les situations de marquer et il est responsable défensivement.

St-Louis croit que son passage à Montréal aura été productif et qu’il pourra en profiter, même s’il retourne chez les juniors prochainement.

Je suis sûr qu’il va arriver là avec beaucoup de confiance, affirme l'entraîneur-chef. Il a connu un bon camp, il signe un contrat et là, c’est la position d’être un leader, de vraiment prendre ces responsabilités-là.

L’Ontarien de 18 ans croit avoir un peu mieux saisi ce qui le sépare de la LNH.

On place souvent la LNH sur un piédestal, et c’est un gros saut à partir du junior. D’avoir pu jouer des matchs préparatoires et participer au tournoi des recrues, ça a rabaissé le piédestal un peu et ça l’a rapproché de moi.

Âgé de 18 ans, Beck a porté les couleurs des Steelheads de Mississauga dans la Ligue de hockey de l'Ontario (Ontario Hockey League, ou OHL) en 2021-2022, au sein de laquelle il a récolté 51 points – 21 buts, 30 passes – en 68 matchs.

Le joueur de centre a terminé au 3e rang de la ligue avec 817 mises au jeu gagnées à sa première saison.

Il s'est également illustré d'un point de vue pédagogique avec une moyenne de 93 %, remportant ainsi le trophée Bobby-Smith, remis annuellement à l'étudiant-athlète de l'année dans l'OHL.

Né à Port Hope, en Ontario, Owen Beck a été repêché 33e au total lors du repêchage 2022 de la LNH.

Sept joueurs retranchés

À quelques heures d’un autre match préparatoire contre les Sénateurs, le Canadien de Montréal a retranché sept joueurs qui devraient tous se retrouver avec le Rocket de Laval.

Détenant un contrat de la LNH, Filip Mesar et Mattias Norlinder seront prêtés au Rocket de Laval.

Alex Belzile, Anthony Richard et Mitchell Stephens prendront le chemin du métro Montmorency tôt ou tard, mais ils doivent d’abord être soumis au ballottage.

Finalement, Kevin Poulin et Xavier Simoneau joindront le camp du Rocket après été libérés de celui du Canadien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !