•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rentrée de Monahan et Anderson face aux « vrais » Maple Leafs

L'entraîneur discute avec un joueur.

L'entraîneur Martin St-Louis donne des explications à Josh Anderson.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les Maple Leafs se sont amenés à Montréal avec les spectaculaires Auston Matthews, Mitch Marner et William Nylander, les trois meilleurs marqueurs de l’équipe la saison dernière, pour affronter le Canadien.

L’entraîneur-chef du Tricolore Martin St-Louis n’est pas fâché de voir débarquer les gros canons torontois.

Il reste quoi? Neuf jours avant le début de la saison? D’ici là, tous les jours sont importants. Ce soir, face à leur grosse formation, c’est une belle occasion d’évaluer nos joueurs et de voir où nous en sommes comme équipe.

Les Canadiens pourront compter sur Josh Anderson et Sean Monahan, qui disputeront leur premier match préparatoire du camp au sein d’un trio complété par Jonathan Drouin.

L’entraîneur-chef du Canadien était particulièrement enthousiaste quand il a parlé de Monahan.

C’est un gars qui adore le hockey. Et j’aime avoir ces gars-là autour de l’équipe, a-t-il ajouté.

Il a hâte de jouer un match. Il a été à la fois impatient et compréhensif parce qu’on a été prudents avec lui.

Monahan disputera un premier match depuis le 31 mars, lui qui a ensuite été opéré à une hanche pour une deuxième année d’affilée. Il se sent donc en bonne forme pour la première fois depuis longtemps.

Quand tu joues malgré la douleur, tu perds confiance en ton jeu, parce que tu es limité dans certains aspects, a souligné le joueur de 27 ans. En étant en santé, tu as confiance de pouvoir transporter la rondelle, patiner et bouger avec aisance; bref, les choses que j’aime faire, et j’espère en profiter puisque je suis de retour en santé.

Un deuxième match pour Schueneman

Pendant qu’on parle des jeunes espoirs du Canadien à la ligne bleue comme Kaiden Guhle, Justin Barron et Jordan Harris, Corey Schueneman, lui, passe presque inaperçu.

L’Américain, qui vient d’avoir 27 ans, a disputé 24 matchs avec le Tricolore l’an dernier, à sa quatrième année chez les pros.

Grâce à sa courte expérience, le diplômé de l'Université Western Michigan se sent plus à l’aise que l’an dernier.

Il a hâte de se retrouver face aux Maple Leafs.

C’est une belle occasion pour moi. Ils ont beaucoup d’habiletés au sein de la formation. Ils ont emmené une solide équipe. Je vais faire de mon mieux pour défendre et montrer que je peux être un joueur complet dans la LNH.

Les Canadiens jouent deux matchs en deux soirs. Après les Leafs, les Sénateurs s’amènent à Montréal mardi.

Montréal est en quête d'un premier gain en match préparatoire. St-Louis n'est pas inquiet outre mesure et il attribue plusieurs défaites au travail en infériorité numérique. L'entraîneur a utilisé une analogie avec le poker pour expliquer sa position.

Quand tu joues aux cartes et que tu apprends un nouveau jeu, ça va te coûter quelque chose pour apprendre. Ça va te coûter de l'argent et tu vas perdre pour apprendre. Nous sommes en train d'apprendre avec notre quatre contre cinq et ça nous coûte des matchs.

Les hommes de Martin St-Louis achèveront leur calendrier préparatoire avec deux autres matchs contre les Sénateurs jeudi et samedi dans les provinces de l’Atlantique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !