•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CF Montréal l’emporte et peut toujours rêver au 1er rang

Deux joueurs bataillent pour le ballon.

Mason Toye, du CF Montréal, et Steve Birnbaum, du D.C. United, bataillent pour le ballon.

Photo : The Canadian Press / Peter McCabe

Christine Roger

Ce n'était peut-être pas la performance la plus inspirante cette saison-ci, mais le CF Montréal a encore trouvé un moyen de gagner. Avec une victoire de 1-0 contre le D.C. United au stade Saputo samedi, le onze montréalais s'approche maintenant dangereusement du 1er rang dans l'Est.

Avec un match à disputer cette saison, Wilfried Nancy a pris le temps de rencontrer ses joueurs après le match afin de discuter de l'ampleur de ce qu'ils ont accompli jusqu'ici.

Je les ai félicités pour la constance qu'ils ont eue toute l'année. Oui, on va faire les éliminatoires, mais c'est trois matchs ou quatre matchs pour aller en finale. Ce que je leur ai dit, c'est d'être constants pendant 34 matchs : c'est ça pour moi qui est le plus important. Les gars apprennent dans tous les moments, même dans les moments les plus difficiles, donc c'est pour ça que ce soir, ils ont été bons, a affirmé l'entraîneur.

On s'attendait à un affrontement inégal entre le CF Montréal, 2e dans l'Est, et le D.C. United, bon dernier. Si Montréal présentait avant ce match une fiche de 9-1-3 à ses 13 dernières rencontres, son adversaire n'avait qu'une victoire en onze matchs.

Dès le début du match, à la 9e minute, Lassi Lapalainen, de retour au jeu après s'être remis d'une blessure aux adducteurs, a bien failli ouvrir la marque, mais son tir est passé tout juste à côté du filet.

À la fin du premier engagement, à la 41e minute de jeu, le CF Montréal a pris l'avance grâce à un but contre son camp de Donovan Pines dans un jeu préalablement amorcé par Zachary Brault-Guillard.

À la 77e minute de jeu, Ismaël Koné filait fin seul vers le but adverse, et au moment même où il s'apprêtait à tirer, il a été bousculé par ce même Pines. Après avoir consulté la reprise vidéo, l'arbitre a décerné un carton rouge au joueur du D.C. United et a accordé un tir de pénalité à l'avantage du CF Montréal. Joaquin Torres a alors été désigné pour tenter de concrétiser ce tir de pénalité, une première pour lui cette saison, mais son tir a été arrêté par le gardien David Ochoa.

Même si les hommes de Wilfried Nancy n'ont pas connu le match le plus explosif offensivement, il ont eu grandement l'avantage dans ce match puisqu'ils ont été en possession du ballon 66 % du temps.

Le CF Montréal étant qualifié pour les éliminatoires depuis quelques semaines déjà, ce match n'avait pas de véritable enjeu, sauf peut-être celui de terminer en tête du classement dans l'Est. Contre toute attente, Charlotte a facilement battu Philadelphie par la marque de 4-0. Montréal se retrouve donc à deux petits points de l'Union et du sommet avec un match à disputer cette saison.

Je ne parle pas souvent de victoires, mais 19 victoires en MLS, c'est fort, a reconnu Wilfried Nancy. La constance de rester sur la tâche, la constance de trouver la solution quand c'est difficile, la constance de bien faire quand ça va bien, c'est ce qui me rend le plus fier au niveau du groupe. Quoi qu'il se passe, [les joueurs] essaient toujours de progresser.

Au retour d'une pause internationale, Wilfried Nancy avait choisi de mettre au repos plusieurs joueurs qui avaient joué avec leur sélection nationale et qui font habituellement partie du onze partant. C'était donc l'occasion pour certains joueurs de prouver à leur entraîneur qu'ils méritent du temps de jeu en éliminatoires. C'était notamment le cas du gardien de but James Patemis, qui est impliqué dans un système de rotation avec son coéquipier Sebastien Brezza depuis le début de la saison.

Si le onze montréalais pouvait compter sur le retour de Lassi Lapalainen, remis d'une blessure aux adducteurs, Romell Quioto brillait par son absence. Le meilleur buteur de l'équipe s'est blessé à une cuisse lors d'un match disputé avec la sélection hondurienne.

Il s'est blessé en sélection. On ne peut pas donner de délai encore. On attend un peu. J'espère que ça ne va pas être trop long et qu'il sera disponible pour le premier match des éliminatoires, a indiqué Wilfried Nancy.

En fin de match, le défenseur Joel Waterman a eu du mal à se relever, vraisemblablement blessé à un pied ou à une cheville. Si on ne connaît pas la gravité de la blessure, sa perte serait monumentale pour le CF Montréal à l'approche des éliminatoires. Ce serait aussi particulièrement dramatique pour ce joueur qui vient enfin d'être rappelé par la sélection canadienne à environ 50 jours de la Coupe du monde.

Il a reçu un coup, il a un bleu. On ne sait pas encore, mais ça devrait aller, a mentionné Wilfried Nancy d'un ton rassurant.

Avant d'entamer son parcours en éliminatoires, le CF Montréal mettra le point final à sa saison exceptionnelle le 9 octobre à Miami.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !