•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un duel Djokovic-Cilic en finale à Tel-Aviv

Il célèbre la victoire

Novak Djokovic

Photo : afp via getty images / JACK GUEZ

Agence France-Presse

Le Serbe Novak Djokovic, 7e mondial, s'est qualifié samedi pour la finale du tournoi de Tel-Aviv, sa quatrième de la saison, en battant en deux manches, 6-1, 7-6 (7/3) le Russe Roman Safiullin (104e), en une heure et 35 minutes.

Je pense que c'était un match très ouvert, surtout dans la deuxième manche. Je dois dire que j'ai été rattrapé par mes émotions sur le court aujourd'hui lors du deuxième set, il y avait beaucoup de tension, et c'était aussi lié à son style de tennis plutôt agressif: gros services et, quand il a le temps, solide des deux côtés, a souri Djoko, 35 ans, après sa victoire.

L'homme aux 21 titres du grand chelem disputera donc dimanche la 127e finale de sa carrière professionnelle. Il en a déjà remporté 88, soit environ deux sur trois. Son adversaire en finale sera le Croate Marin Cilic, 16e mondial et logiquement victorieux, dans l'autre demi-finale, du Français Constant Lestienne (68e), sur le score de 7-5, 6-3.

Ce sera la 21e rencontre entre le Serbe et le Croate sur le circuit ATP et Djoko mène 18 victoires à 2. Cilic a gagné sa place en finale malgré un début de match raté, puisqu'il a été mené 5-2 par Lestienne et a dû sauver deux balles de première manche à 5-3 puis 5-4 pour le Français, qui jouait à 30 ans sa première demi-finale dans un tournoi du circuit principal.

Il a finalement aligné cinq jeux d'affilée pour gagner cette première manche et il lui a suffi ensuite de prendre le service de Lestienne à 3-3 pour s'assurer une fin de partie totalement maîtrisée, grâce aussi à la qualité de son service (14 as au total, deux double fautes seulement).

Programmé avant lui, Djokovic s'est promené dans la première manche de sa demi-finale (6-1), sans jamais concéder de balle de bris, puis a servi pour le match à 5-4 dans la deuxième, mais Safiullin, armé d'un gros service, a réussi à prolonger le suspense jusqu'à un jeu décisif dans lequel il a flanché: une faute directe sur un coup droit facile, suivie d'une double faute, ont donné un avantage décisif de 4-1 à Nole.

Je savais que je devais rester très consistant car il allait forcément élever son niveau en deuxième manche, et c'est ce qui s'est passé, a ajouté Djokovic. Quand j'ai servi pour le match (à 5-4), j'ai mal joué sur deux points et il a eu le mérite d'en profiter pour revenir. C'était une soirée très agréable sur le court.

Après sa finale perdue à Belgrade en avril, sa victoire à Rome en mai, sur terre battue, puis son nouveau titre à Wimbledon en juillet, sur herbe, Djokovic avait dû renoncer aux tournois américains, dont les Internationaux des États-Unis, faute d'être vacciné contre la COVID-19 (ce qui lui avait déjà valu de ne pouvoir défendre ses chances en Australie).

Il n'avait plus joué de match officiel jusqu'à la Coupe Laver par équipes, entre l'Europe et le reste du monde, la semaine dernière à Londres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !