•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada au pied du podium du mondial féminin

Kia Nurse du Canada tente de marquer face à la défense australienne pendant le match de la Coupe du monde féminine de basketball 2022 à Sydney, en Australie. (Photo par Matt King/Getty Images)

Australie-Canada : 3e match de classement - Coupe du monde de basket-ball féminin FIBA

Photo : Getty Images / Matt King

Agence France-Presse

Le Canada a été largement dominé par l’Australie samedi à Sydney. L’unifolié s’est incliné par la marque de 95-65 face au pays hôte qui célébrait la retraite de sa légende Lauren Jackson, ovationnée par ses coéquipières et le public après la match. 

Jackson, qui a signé face aux Canadiennes sa meilleure performance (30 points et 7 rebonds) dans ce mondial où elle a peiné à tenir la cadence, a décroché sa quatrième médaille à cette compétition (titre en 2006; 3e place en 1998, 2002 et 2022).

Finir ma carrière devant ce public incroyable, je n'aurais pu rêver mieux. Il n'y a jamais rien eu de plus important que de porter le maillot australien, a dit en conférence de presse Jackson, les yeux rougis par l’émotion.

Les Australiennes ont inscrit 9 points durant les 20 premières minutes de ce duel pour le bronze. À la mi-temps, le pays hôte était déjà en avance 51-43. Le Canada était cependant toujours dans le coup, notamment grâce aux 17 points de Kia Nurse.

C’est Jackson qui a terni les espoirs des Canadiennes en ajoutant 12 points à la récolte de son pays au troisième quart, portant le pointage à 71-43 en faveur de l’Australie.

Le Canada espérait toucher à une première médaille à cette compétition depuis 1986. Même avec cette défaite, le pays termine son aventure australienne avec sa meilleure performance en 36 ans.

Les Américaine couronnées pour une quatrième fois de suite

Et de quatre! Les Américaines ont pulvérisé la Chine à 83-61, samedi à Sydney, pour récolter un quatrième titre mondial de suite et s'installer encore un peu plus haut, et plus seules, au sommet du basketball.

Les États-Unis, qui comptent désormais 11 titres mondiaux (en 19 événements), n'ont plus perdu un match dans la compétition depuis la demi-finale de 2006 contre la Russie (défaite de 75 à 68), alignant ensuite 30 victoires de rang.

Il s'agit également de leur dernier revers dans une grande compétition internationale (Jeux olympiques et mondial), où leur série victorieuse s'étend à 60 rencontres. Gagnantes des sept derniers titres olympiques, les Américaines ne sont plus qu'à un sacre mondial du record de l'ex-Union soviétique, qui en a gagné cinq d'affilée entre 1959 et 1975.

Bien que l'équipe soit plus jeune – une seule joueuse de 30 ans et plus – et renouvelée par rapport aux Jeux de Tokyo, avec une nouvelle sélectionneuse (Cheryl Reeve) à sa tête et sans les légendes Sue Bird (à la retraite) et Diana Taurasi (blessée), Team USA a survolé la compétition.

L'équipe termine la compétition avec la meilleure attaque (92,5 points par match en moyenne), la meilleure défense (55 points) et en ayant remporté ses 8 matchs par un écart moyen de 40 points.

La Chine, qui décroche sa première médaille internationale depuis 1994, est l'équipe qui a le mieux résisté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !